Replay du mardi 27 avril 2021

Lady Soul transcende les paroles douloureuses de “Chain of Fools”

- Mis à jour le

Aujourd’hui, j’ai choisi le Collector d’une chanteuse qui a utilisé sa voix comme une arme contre le racisme et l’inégalité des sexes ; voici Chain of Fools par Aretha Franklin, sorti en 1967.

Aretha Franklin sings au studio d'enregistrement le 9 janvier 1969 à New York
Aretha Franklin sings au studio d'enregistrement le 9 janvier 1969 à New York © Getty - Michael Ochs Archives

Aretha Louise Franklin grandit à Detroit. Son père, pasteur, reprend l’église baptiste locale où elle donne de la voix chaque dimanche. Le gospel sera à la fois la porte d’entrée de sa vie musicale, et le fil rouge d’une carrière d’exception.

Pasteur, haut dignitaire du Culte et conférencier, son père reçoit de nombreuses personnalités à la maison. Un jour, c’est Sam Cooke, le célèbre chanteur de musique soul, qui lui rend visite et encourage Aretha à s’orienter vers un répertoire populaire. 

Après une tentative dans le Jazz, en 1966, Aretha Franklin entre dans la célèbre écurie Soul d’Atlantic Records. Cette musique révèle alors son timbre chaud et puissant qui électrise les foules, la Lady Soul est née…

Retrouvez la suite de "Collector" par Nicolas Lespaule, en cliquant sur le lecteur en haut de cette page ou abonnez-vous gratuitement au podcast.

Bonne écoute.

Mots clés: