Replay du jeudi 29 avril 2021

L’histoire intrigante et morbide du pauvre Billie Joe

- Mis à jour le

Aujourd’hui, j’ai choisi un Collector pour le moins énigmatique : voici Ode to Billie Joe, par Bobbie Gentry sorti en 1967.

Chanteuse américaine Bobbie Gentry à la BBC en 1968.
Chanteuse américaine Bobbie Gentry à la BBC en 1968. © Getty - David Redfern/Redferns

L’histoire de ce Collector est celle de Bobbie Gentry, née Roberta Lee Streeter en 1944 dans le Mississippi

Élevée par ses grands-parents, qui vivent dans une ferme sans eau courante ni électricité, la fillette apprend à chanter à l’église sous le regard bienveillant de sa grand-mère. Une mamie gâteau qui échangera avec un voisin l’une de ses meilleures vaches laitières contre un piano pour que sa petite-fille apprenne la musique. 

Plus tard, Roberta finance ses études musicales en chantant dans un club de Country music. C’est là qu’elle change son nom en Bobbie, diminutif de Roberta, et Gentry, inspiré d’un film Américain des années 50.

Bobbie Gentry écrit alors des chansons qu’elle envoie à un label, espérant les faire interpréter par des artistes confirmés, mais à l’écoute de sa démo, une productrice en décide autrement : Bobbie Gentry chantera ses propres compositions et Ode to Billie Joe sera son premier single...

Retrouvez la suite de "Collector" par Nicolas Lespaule, en cliquant sur le lecteur en haut de cette page ou abonnez-vous gratuitement au podcast.

Bonne écoute.

Mots clés: