Replay du mardi 11 mai 2021

I Can’t Help Myself : un succès planétaire détesté par ses interprètes

Aujourd’hui j’ai choisi le Collector d’un groupe qui avec une chanson qu’ils détestent, va connaître un succès planétaire! Voici I Can’t Help Myself par The Four tops, sortie en 1965.

Le groupe "The Four Tops" pose pour un portrait en 1965 à New York. (De gauche à droite), Abdul "Duke" Fakir, Ronaldo "Obie" Benson, Levi Stubbs, Lawrence Payton.
Le groupe "The Four Tops" pose pour un portrait en 1965 à New York. (De gauche à droite), Abdul "Duke" Fakir, Ronaldo "Obie" Benson, Levi Stubbs, Lawrence Payton. © Getty - Michael Ochs Archives

L’histoire de ce Collector est celle de quatre copains de lycée, originaires de Detroit qui, dans le début des années 50, forment The Four Tops. Après dix ans de galère, ils sont engagés comme choristes à la Motown. 

Dans cette firme qui produit des disques comme on fabrique des voitures, la rentabilité est de mise, alors Berry Gordy, le patron, demande à sa meilleure équipe d’auteurs-compositeurs de prendre en charge le quatuor.

C’est ainsi qu’est composée I Can’t Help Myself, qui s’appuie sur les fondations harmoniques d’un succès précédent du répertoire maison.

Mais lors de l’enregistrement, Levi Stubbs, le chanteur des Four Tops, n’est pas à l’aise dans la tonalité de la chanson et au bout de la deuxième prise, il demande à tout refaire...

Retrouvez la suite de "Collector" par Nicolas Lespaule, en cliquant sur le lecteur en haut de cette page ou abonnez-vous gratuitement au podcast.

Bonne écoute.

Mots clés: