Replay du mardi 23 mars 2021

« Papa was a Rolling Stone », un enregistrement laborieux et malsain pour un chef-d’œuvre de la Motown

Le Collector d’aujourd’hui est un chef-d’œuvre de la Motown. Voici Papa Was a Rolling Stone par The Temptations, sorti en 1972.

ROYAUME-UNI le 29 mars les TEMPTATIONS avec Damon HARRIS, Dennis EDWARDS,  Melvin FRANKLIN,  Otis WILLIAMS,  Richard STREET .
ROYAUME-UNI le 29 mars les TEMPTATIONS avec Damon HARRIS, Dennis EDWARDS, Melvin FRANKLIN, Otis WILLIAMS, Richard STREET . © Getty - Ron Howard/Redferns

L’histoire de ce Collector est celle de Norman Whitfield, grand architecte du son de la Tamla Motown, et dont la vision artistique a marqué de façon indélébile la musique noire des années 70 ! 

Norman Whitfield est un agitateur qui n’hésite pas à avancer des idées modernes et inédites, et c’est sans doute pour cela que la firme de Détroit lui confie la direction artistique d’un des groupes phares de son catalogue : The Temptations

Ainsi en 1971, il co-écrit Papa Was a Rolling Stone pour raconter l’histoire d’un père de famille, paresseux et infidèle, dont il dresse un portrait peu flatteur.

Norman Whitfield est un personnage influent, complexe et égocentrique et même en tant que producteur, il ne fait pas l’unanimité dans les rangs des Temptations...

Retrouver la suite de "Collector" par Nicolas Lespaule, en cliquant sur le lecteur en haut de cette page ou abonnez-vous gratuitement au podcast.

Bonne écoute.

Mots clés: