Replay du jeudi 25 février 2021

« Son of a Preacher Man », l’histoire d’une jeune fille qui fricote avec le fils d’un prédicateur

Aujourd’hui j’ai choisi le Collector de la plus noire des voix blanches, voici Son of a Preacher Man, par Dusty Springfield, sorti en 1968.

 Dusty Springfield (1939 - 1999) le 8 juillet 1968.
Dusty Springfield (1939 - 1999) le 8 juillet 1968. © Getty - Victor Blackman

L’histoire de cette chanson, c’est celle de Mary Isabel Catherine Bernadette O’Brien, née dans une famille catholique de Londres en 1939. 

La jeune Mary passe une enfance baignée dans le classique et le jazz, et c’est son côté garçon manqué et sa passion pour le football qui font très vite qu’on l’affuble d’un prénom masculin : Dusty

À la vingtaine, elle fait ses débuts de chanteuse dans le trio folk de son frère, appelé The Springfields

Plus tard lors d’un voyage aux États-Unis, elle découvre le son de la Motown, et c’est précisément cet événement qui la décide à entamer une carrière solo – nous sommes en 1963, Mary O’Brien devient alors Dusty Springfield...

Retrouvez la suite de "Collector" par Nicolas Lespaule, en cliquant sur le lecteur en haut de cette page ou abonnez-vous gratuitement au podcast.

Bonne écoute.

Mots clés: