Replay du mercredi 31 mars 2021

Un surdoué mégalo disparu des écrans radars

Aujourd’hui, j’ai choisi le Collector d’un chanteur autodidacte surdoué, promis à un bel avenir, mais qui a complètement disparu des radars. Voici Wishing Well par Terence Trent D’Arby, sorti en 1987.

Terence Trent d'Arby sur scène le 18 mai 1988 à Paris, France
Terence Trent d'Arby sur scène le 18 mai 1988 à Paris, France © Getty - ARNAL/Gamma-Rapho

Terence Trent D’Arby est né à Manhattan en 1962. Sa mère chante du gospel et son beau-père est pasteur Pentecôtiste, alors le jeune Terence apprend la musique sur les bancs de l’église. C’est au lycée qu’il s’émancipe et découvre la Soul Music et le Rock.

D’Arby se passionne aussi pour la boxe, il a d’ailleurs remporté un championnat universitaire. Après la fac, il s’engage dans l’US Army où il espère poursuivre ses entraînements et devenir professionnel. 

Mais avant de chausser les gants, il faut passer par une formation militaire et là, c’est la catastrophe ! À défaut d’un e jolie carrière, D’Arby se retrouve affecté en Allemagne comme commis aux approvisionnements. 

C’est là qu’avec quelques autres frères d’armes, il fonde son premier groupe. Les petits succès rencontrés avec la musique lui font détester son statut militaire, alors au bout de 18 mois, il déserte ! Traduit en justice, un avocat lui évite le pire !...

Retrouvez la suite de "Collector" par Nicolas Lespaule, en cliquant sur le lecteur en haut de cette page ou abonnez-vous gratuitement au podcast.

Bonne écoute.

Mots clés: