France Bleu et vous : l'invité

Du lundi au vendredi de 14h à 16h

Il y a les gestes qui disent l’embarras, d’autres la satisfaction de soi, certains encore le simple plaisir d’exister, là maintenant, sur cette terre.
Il y a les gestes qui disent l’embarras, d’autres la satisfaction de soi, certains encore le simple plaisir d’exister, là maintenant, sur cette terre.

Philippe DELERM « l’extase du selfie » au seuil

Diffusion du mardi 26 novembre 2019 Durée : 1h

À lire Philippe Delerm, on se dit souvent : « Mais oui, bien sûr, c’est exactement cela ! » Mais lui seul aura su décrire ces gestes du quotidien avec tant de finesse et de vérité – tant de profonde analyse de la nature humaine.

Et vous, quel geste vous trahit ?

Il  y a les gestes qui disent l’embarras, d’autres la satisfaction de soi,  certains encore le simple plaisir d’exister, là maintenant, sur cette  terre. Mais tous nous révèlent, dans nos gloires comme nos petitesses,  nos amours comme nos détestations :

le selfie, geste roi de nos vies modernes ;
le « vapotage », qui relègue l’art de fumer à un plaisir furtif, presque honteux ;
les hommes de pouvoir qui se grattent le dessous de leur chaussette ;
cette façon qu’on a parfois de tourner le volant avec la paume de la main bien à plat ;
un verre qu’on tient à la main sans le boire…
À lire Philippe  Delerm, on se dit souvent : « Mais oui, bien sûr, c’est exactement cela !  » Mais lui seul aura su décrire ces gestes du quotidien avec tant de  finesse et de vérité – tant de profonde analyse de la nature humaine.

Inventeur  d’un genre dont il est l’unique représentant, l’« instantané littéraire  », Philippe Delerm s’inscrit dans la lignée des grands auteurs  classiques qui croquent le portrait de leurs contemporains, tels La  Fontaine ou La Bruyère. Il est l’auteur de nombreux livres à succès,  dont La Première Gorgée de bière, Je vais passer pour un vieux con ou Sundborn ou les Jours de lumière (prix des libraires, 1997).