Émissions L'Actu Midi Ensemble

France Bleu Midi Ensemble, l'actualité

Du lundi au vendredi de 12h à 12h30

20min

Faut-il accélérer la fermeture des centrales nucléaires ?

Par le mercredi 9 septembre 2015
Podcasts : iTunes RSS
Les anti-nucléaires du Nord Cotentin demandent une nouvelle enquête publique sur l'EPR de Flamanville

La promesse de François Hollande de fermer Fessenheim d'ici 2017 est-elle remise en cause par le retard de l'EPR de Flamanville ?

Des déclarations ambiguës de Ségolène Royal au sujet de la doyenne des centrales françaises ont suscité mardi une virulente polémique. La centrale de Fessenheim, que le Président a promis de fermer d'ici à la fin de son quinquennat début 2017, devra cesser son activité "quand Flamanville ouvrira", alors que la mise en service du réacteur nucléaire EPR (réacteur nucléaire de troisième génération) dans la Manche vient d'être reportée à fin 2018, a expliqué mardi Mme Royal, en marge d'une visite à Strasbourg. A des journalistes qui l'interrogeaient à la mi-journée sur les conséquences pour Fessenheim du report de l'ouverture de l'EPR de Flamanville, Ségolène Royal a expliqué que la loi avait prévu un plafonnement de la production d'énergie nucléaire : 

Ce qui veut dire que quand Flamanville ouvrira, Fessenheim devra fermer. Donc, Flamanville va ouvrir d'ici à 2018. Et donc en effet, Fessenheim devra fermer.