L’actu de France Bleu Midi Ensemble du 05.06.14

Les syndicats reprochent aux pouvoirs publics d'ignorer la réalité de l'exercice de médecin généraliste

Émission 

30 minutes pour tout savoir de l'actualité du jour en France et dans votre région.

 

• Les déserts médicaux Les médecins généralistes sont de moins en moins nombreux en France, contrairement aux spécialistes, de plus en plus représentés dans une profession où les effectifs globaux se stabilisent, d'après les chiffres dévoilés ce jeudi par le Cnom, le Conseil national de l'ordre des médecins.Au 1er janvier 2014, le Cnom recensait 276.354 médecins, soit 1,6% de plus qu'en 2013. Mais ce chiffre prend en compte les 60.823 retraités recensés par l'Ordre en 2014, alors que moins d'un quart d'entre eux sont toujours en exercice. Le nombre des praticiens en « activité régulière », hors remplaçants ou temporairement sans activité, atteint 198.760 médecins.Le Cnom constate une légère baisse, - 0,3% par rapport à 2013, de ces effectifs et prévoit une stabilisation jusqu'en 2020. Parmi les médecins en "activité régulière", on compte  90.630 généralistes, 84.335 spécialistes (hors médecine générale) et 23.795 chirurgiens. A l'échelle régionale, seuls les Pays-de-la-Loire enregistrent une hausse du nombre de généralistes, toutes les autres régions subissant une diminution.A l'échelle départementale, Paris, pourtant connu pour sa forte densité, arrive en tête des départements les plus touchés par ce phénomène. Avec une baisse de 21,4% des généralistes de 2007 à 2014, il devance l'Aisne (-18,1%), la Nièvre et le Val-de-Marne (-17,9%).> Jean Louis Cloué, président du Conseil de l'Ordre des Médecins de Loire Atlantique et Théo Combe, du syndicat des Jeunes généralistes.

France Bleu Midi Ensemble 05.06.14 - Déserts médicaux

 

• Vladimir Poutine en France pour le 70e anniversaire du débarquement Les vétérans vont être mis à l'honneur aujourd'hui, à la veille du 70e anniversaire du Débarquement allié en Normandie, avant un intense ballet diplomatique à Paris, où le président François Hollande va recevoir coup sur coup Barack Obama puis Vladimir Poutine.Les dirigeants des Etats-Unis et de la Russie, engagés depuis des mois dans un bras de fer diplomatique sur fond de crise ukrainienne, ne doivent pas se croiser à Paris. Vladimir Poutine doit par ailleurs s'entretenir dans la capitale française avec le Premier ministre britannique David Cameron.Auparavant, le président français accueille la Reine Elizabeth II à Paris, alors que la journée est placée sous le signe du sacrifice des soldats britanniques.> Robert Rochefort, député européen du Modem et Thierry Mariani, député UMP des Français de l'étranger

France Bleu Midi Ensemble 05.06.14 - Venue de Poutine

 

• Au service du palais Pendant 40 ans, le chef Bernard Vaussion a cuisiné pour six présidents successifs et pour leurs prestigieux invités.Quand il fait mijoter son premier plat au « château », le locataire de l'Élysée s'appelle Georges Pompidou. Lorsqu'il y prépare son dernier repas, le maître des lieux se nomme François Hollande. Entre-temps, le jeune commis-cuisinier arrivé au Palais en 1974 s'est hissé au sommet des cuisines de l'État sous Jacques Chirac. Bernard Vaussion publie aujourd’hui Au service du palais où, délié de son devoir de réserve, il nous plonge dans l'atmosphère trépidante des cuisines de la République> Bernard Vaussion auteur du livre Au service du palais

France Bleu Midi Ensemble 05.06.14 - Au service du palais

 

 

 

Partager sur :