L'actu de France Bleu Midi Ensemble du 29.04.14

Retraites, pauvreté, fonctionnaires : les  gestes du gouvernement. AMATHIEU

Émission 

30 Minutes pour tout savoir de l'actualité du jour en France et dans votre région

•    Est-ce que le gouvernement en fait assez pour les français les plus modestes ?     Le Premier ministre Manuel Valls a lâché du lest lundi sur plusieurs mesures du plan de rigueur, dont le gel des retraites, la revalorisation du RSA et confirmé la hausse des salaires des fonctionnaires les moins bien rémunérés.     En ce qui concerne les retraités qui perçoivent jusqu'à 1.200 euros par mois, ils verront leur pension en partie revalorisée au 1er octobre 2014 comme prévu initialement. La mesure concerne tous les salariés du privé, mais aussi les personnes ayant travaillé dans les autres régimes comme les fonctionnaires, artisans ou commerçants. Ce qui équivaut un  total 6,5 millions de personnes sur 15 millions de retraités.Par « respect du plan pauvreté », le Premier ministre a annoncé que  la prochaine étape de la revalorisation exceptionnelle du RSA de 10% en 5 ans interviendra comme prévu le 1er septembre 2014.Le revenu de solidarité active (RSA) « socle » va donc être augmenté de 2% le 1er septembre. Près de 2,3 millions d'allocataires sont concernés.Valls a confirmé des mesures annoncées l'an dernier en faveur des fonctionnaires les moins bien payés. Cela représente en moyenne 440 euros de salaire net en plus dès l'an prochain pour 1,6 million d'agents  en catégorie C et B en début de carrière, selon M. Valls.     > Martine épouse d’un retraité, Mathias Fekl, député PS Lote – et – Garonne,  et Jean Pierre, secrétaire de l’association mouvement.  

 

•    Directeurs d’écoles et parents d’élèves : le fossé se creuse

Selon une vaste étude, près d’un directeur d’école sur deux s’est fait agresser, verbalement ou physiquement, par des parents d’élèves l’année passée. Pour la première fois, un expert du monde de l'éducation, Georges Fotinos, a exploré à grande échelle ces petits faits qui font l'école, en soumettant au même questionnaire quelque 4 000 directeurs d'élémentaire et de maternelle. Il interrogera prochainement les chefs des établissements du secondaire ainsi que les parents.D'après Georges Fotinos, c'est « la méfiance, voire la défiance » qui domine le discours des directeurs vis-à-vis de ces parents qu'ils croisent tous les jours ou presque à la grille de l'école. > Georges Fotinos, ancien inspecteur général de l'Education nationale et chercheur associé à l'Observatoire international de la violence à l'école, et Paul Raoult, président de la Fédération des conseils de parents d'élèves des écoles publiques FCPE.

France Bleu Midi Ensemble. Violence aux écoles - BLEU NATIO WEB

•    Le téléphone au volant doublé en dix ans Depuis dix ans, l'usage du téléphone a révolutionné les habitudes de conduite des Français avec deux fois plus de conducteurs qui reconnaissent téléphoner au volant.Selon une enquête menée par l'institut TNS Sofres pour Axa Prévention, 34% des conducteurs reconnaissent téléphoner au volant à la fin 2013. Parmi les personnes qui l'avouent, 42% n'utilisent pas de kit mains Libres et un conducteur sur cinq s'autorise même la consultation ou l'envoi de SMS au volant.L'usage du téléphone est particulièrement répandu chez les jeunes 18-25 ans. Ils sont plus d'un sur deux à déclarer téléphoner au volant contre un tiers chez l'ensemble des automobilistes.> Christian Scholly, directeur général adjoint de l'Automobile Club et Marie-Pierre Bruyas, de l'Institut français des sciences et technologies des transports

 

France Bleu Midi Ensemble. Téléphone au volant - BLEU NATIO WEB

Partager sur :