L’actu de France Bleu Midi Ensemble du 31.03.14

36,3%, l'abstention a atteint dimanche un niveau jamais atteint pour un second tour des municipales

Émission 

30 minutes pour tout savoir de l'actualité du jour en France et dans votre région.

La gauche a perdu 155 villes de plus de 9.000 habitants et le Front national et l'extrême droite en ont gagné 14 ou 15, selon des données provisoires fournies dimanche soir par le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.Evoquant une « défaite pour la gauche et le gouvernement », Manuel Valls a détaillé les pertes probables de son camp : 10 villes de plus de 100.000 habitants, 40 villes de 30 à 100.000 habitants et 105 villes de 9 à 30.000 habitants.A l'inverse, le FN dirigera « quatorze ou quinze communes » de plus de 9.000 habitants à l'issue des élections municipales, a-t-il ajouté. Le ministre a englobé dans son décompte les villes remportées par des candidats d'extrême droite, non FN. Le parti de Marine Le Pen a gagné onze villes.A l'échelle nationale, la droite remporte 45,91% des suffrages, la gauche 40,57%, l'extrême droite 6,84% et les candidats sans étiquette 6,62%, selon les chiffres de la place Beauvau.

-- Les résultats commune par commune

La participation est pour sa part tombée à 63,70% contre 65,22% en 2008, un chiffre « historiquement bas », a relevé le ministre.Si un remaniement ministériel à brève échéance ne fait guère de doute après ce désaveu massif, le suspense demeure quant au maintien ou non à sa tête de Jean-Marc Ayrault, qui a dit prendre "toute sa part" dans cette "défaite".> François Rebsamen, maire PS de Dijon et Steeve Briois, maire FN de Hénin Beaumont

France Bleu Midi Ensemble 31.03.14 - Partie 1

 

Soixante-huit villes de plus de 30.000 habitants ont basculé de gauche à droite ou au FN aux municipales, dont six au premier tour, tandis que trois villes sont passées de droite à gauche.A Limoges, le PS perd la mairie qu'il dirigeait depuis 1912. Emile-Roger Lombertie, a obtenu 45,07% des voix face au socialiste Alain Rodet (43,82%), maire depuis 1990 et contraint pour la première fois à un second tour. > Jérôme Edant de France Bleu Limoges et Valérie Debord, déléguée générale de l’UMP  

France Bleu Midi Ensemble 31.03.14 - Partie 2

 

A Marseille, le maire UMP Jean-Claude Gaudin a remporté un quatrième mandat, tandis que le FN remportait le 7e secteur, le plus peuplé de la ville.

  A Grenoble, le candidat EELV Eric Piolle a renversé la municipalité socialiste aux commandes depuis 19 ans devenant ainsi le premier maire écologiste d'une grande ville de province. A Avignon, la liste PS-EEL de Cécile Helle, qui a fusionné avec le Front de gauche entre les deux tours, remporte la mairie avec 47,48% des voix. Philippe Lottiaux, le candidat Rassemblement Bleu Marine, qui la devançait de 27 voix au premier tour, recueille 35,02%, tandis que l'UMP Bernard Chaussegros ne rassemble que 17,50% des suffrages.> Jean Laurent Bernard de France Bleu Provence, Antonin Kermen de France Bleu Isère et Daniel Morin de France Bleu Vaucluse

France Bleu Midi Ensemble 31.03.14 - Partie 3

 

 

Partager sur :