Replay du jeudi 22 juillet 2021

Quand le public est une source d’inspiration

C'est le public qui a inspiré « Puisque tu pars » à Jean-Jacques. A la fin des concerts, la foule lui chantait « Ce n'est qu'un au revoir ».

 Jean-Jacques Goldman en concert en 1989
Jean-Jacques Goldman en concert en 1989 © Getty - David Lefranc/Kipa/Sygma

La magie des chansons est qu'elles finissent souvent par échapper à leurs créateurs. Chacun projette dans « Puisque tu pars » son histoire et ses chagrins. Ce creuset d'émotions explique l'attachement viscéral du public à cette chanson. « Puisque tu pars » est souvent choisie lors des enterrements pour dire au revoir... De poème, elle devient prière. 

Retrouvez la suite de "Générations Goldman" avec Claire Keim, en cliquant sur le lecteur en haut de cette page ou abonnez-vous gratuitement au podcast.

Bonne écoute.

Mots clés: