Histoire en Touraine

Du lundi au vendredi à 11h53

Portrait d'Honoré de Balzac - attribué à Achille Devéria - 1825
Portrait d'Honoré de Balzac - attribué à Achille Devéria - 1825 - Wikipedia

Histoire en Touraine - Balzac et Tours - la scolarité d'Honoré

Diffusion du mercredi 18 septembre 2019 Durée : 4min

avec Lucette Besson, ancienne prof de Lettres au lycée Balzac de Tours

Du 22 juin 1807 à 1813, Honoré est pensionnaire au collège des Oratoriens de Vendôme. Au cours des six ans qu'il y passe, sans jamais rentrer chez lui, même pour les vacances, le jeune Balzac dévore des livres de tout genre : la lecture était devenue pour lui « une espèce de faim que rien ne pouvait assouvir. Son œil embrassait sept à huit lignes d'un coup et son esprit en appréciait le sens avec une vélocité pareille à celle de son esprit. Cependant, ces lectures qui meublent son esprit et développent son imagination ont pour effet d'induire chez lui une espèce de coma dû à « une congestion d'idées ». La situation s'aggrave au point que, en avril 1813, les oratoriens s'inquiètent pour sa santé et le renvoient dans sa famille, fortement amaigri.

De juillet à novembre 1814, il est externe au collège de Tours. Son père ayant été nommé directeur des vivres pour la Première division militaire, la famille déménage à Paris et s’installe au 40, rue du Temple. L'adolescent est admis comme interne à la pension Lepître, située rue de Turenne à Paris, puis en 1815 à l’institution de l’abbé Ganser, rue de Thorigny. Les élèves de ces deux institutions suivent en fait les cours du lycée Charlemagne, où se trouve aussi Jules Michelet, dont les résultats scolaires sont toutefois plus brillants que les siens.

Le 4 novembre 1816, le jeune Balzac s’inscrit en droit. En même temps, il prend des leçons particulières et suit des cours à la Sorbonne. Il fréquente aussi le Muséum d'Histoires Naturelles, où il s'intéresse aux théories de Cuvier et de Geoffroy St Hilaire.