Replay du lundi 4 novembre 2019

Deux visites fastueuses du duc d'Angoulême en Touraine en 1814.

- Mis à jour le

Après l'abdication de Napoléon Ier en 1814, l'avènement de la Restauration donne lieu à deux visites officielles en Touraine du duc d'Angoulême, fils du comte d'Artois, futur Charles X et neveu de Louis XVIII, dont une, marquera Honoré de Balzac âgé de 15 ans.

L’hôtel Papion du Château avec son pas de porte, rue Royale (rue Nationale) - 1750
L’hôtel Papion du Château avec son pas de porte, rue Royale (rue Nationale) - 1750 - Archives municipales de Tours

Avril 1814. Napoléon Ier abdique. Louis XVIII, frère de Louis XVI, devient roi de France. Son neveu Louis Antoine d'Artois, duc d'Angoulême, âgé de 49 ans et qui avait émigré en 1789, revient en France et entreprend au cours de l'année 1814 la visite de nombreuses villes, pour s'assurer du soutien de l'opinion publique en faveur de la famille royale.

C'est à deux reprises en 1814 que la Touraine accueillit triomphalement le duc d'Angoulême : une première fois le 25 mai, puis le 6 août. 

le 25 mai, Tours est pavoisée, de nombreux habitants affluent aux abords de la place des Portes de Fer, actuelle place Jean-Jaurès pour apercevoir le duc, qui prend la direction de la préfecture. Le soir venu, un dîner réunissant 150 invités (dont le jeune Honoré de Balzac) et un bal sont organisés à l'Hôtel Papion rue Royale (rue Nationale) aujourd'hui disparu et remplacé par l'hôtel de ville de Victor Laloux.

Un événement à retrouver dans le "Guide secret de Tours et de ses environs" aux éditions Ouest-France signé Hervé Chirault et Aude Lévrier.

Mots clés: