Replay du mercredi 4 mars 2020

Plusieurs cimetières découverts sous les casernes Beaumont-Chauveau

On reconnait l'évolution d'une société dans la façon dont elle inhume ses morts.

Chantier de fouilles de l'INRAP sur le site des casernes Beaumont-Chauveau à Tours - Indre-et-Loire
Chantier de fouilles de l'INRAP sur le site des casernes Beaumont-Chauveau à Tours - Indre-et-Loire - INRAP

La fouille menée par l’Inrap entre octobre 2019 et janvier 2020 recouvre des vergers, des jardins et une partie des cimetières de l’ancienne abbaye ou de l’occupation qui précède celle-ci, ainsi qu'un ensemble funéraire plus récent (XVIIIe ou XIXe siècle) identifié lors du diagnostic. Cet ensemble comprend une série de tombes estimées pour le moment à environ 50 fosses et présente un aspect atypique. Les sépultures sont particulièrement bien organisées avec des creusements nord-sud, en deux rangées parallèles, au sud d’un mur correspondant à une probable limite interne. De plus, la localisation de ces tombes, à l’extrémité orientale du site, est très éloignée des lieux d’inhumations qui étaient utilisés lors de la période monastique à l'ouest du site. On en parle avec Philippe Blanchard, responsable du chantier de fouilles.