Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Village de France
Village de France © Getty

Bressuire, la Chapelle Saint-Cyprien pilier de l'histoire locale

Diffusion du vendredi 2 novembre 2018 Durée : 2min

Une exposition se déroule à la Chapelle St-Cyprien à Bressuire. Un des monuments historiques de la ville, dont l'origine du nom a vu couler de l'eau sous les ponts.

A partir de demain et jusqu'au 18 novembre, ce lieu chargé d'histoire accueille en effet une exposition dédiée à Didier Jacques. Accessible les samedi et dimanche, de 14h30 à 18h30, l'exposition vous permettra de découvrir le travail de cet artiste. Des œuvres qui sont notamment influencées par le street-art. Le thème des visages, des regards, de la couleur y apparaît au fil des créations de Didier Jacques Une manière originale de parcourir son œuvre tout en découvrant la Chapelle St-Cyprien de Bressuire.

Un des huit monuments historiques de la ville

Ses débuts remontent au 10 ème siècle. Le Vicomte de Thouars fonde alors une église. Il la cède finalement à l’abbaye Saint-Cyprien de Poitiers Une petite communauté monastique s'y installe et fonde un prieuré. Au 14 ème siècle, l'édifice est marqué par le passage, d’un célèbre homme d'église. Bertrand de Got, archevêque de Bordeaux, passe en effet deux jours à Saint-Cyprien en mai 1734. Il sera finalement nommé Pape sous le nom de Clément V. Deux cent ans plus tard, l'ancienne église Saint-Cyprien et sa crypte, que l'on nomme Chapelle St-Cyprien est inscrite comme monument historique.

Pont sur la Segora

Au 4 ème siècle, c'est sous le nom de Segora qu'on connaît la bourgade. C'est probablement l'ancien nom du Dolo, une rivière qui traverse Bressuire. La bourgade est alors sur la voie romaine Poitiers – Nantes. Cet axe de circulation y passe par un pont qui enjambe la rivière. L'évolution de la dénomination du village aurait ainsi pu s'appuyer  sur le mot gaulois briva qui veut dire pont.  Ce briva segora, ou pont sur la Segora, pourrait ainsi être à l'origine du nom de la commune. Une dénomination qui passe successivement par les formes latinisées Berzoriacum, Brochorium, puis Bressuyre, avec un y  en 1376. Un y qui se transforme finalement en i pour donner l'orthographe que l'on connaît aujourd'hui. Depuis le 4 ème siècle, pas mal d'eau a coulé sous les ponts, et Bressuire a traversé les siècles pour devenir à notre époque la ville centre de la Communauté d'Agglomération du Bocage Bressuirais.