Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Village de France
Village de France © Getty

Cerizay, d'une guerre à l'autre

Diffusion du jeudi 6 décembre 2018 Durée : 2min

Cerizay. Une commune au passé tourmenté qui accueille demain soir un hommage à Johnny Halliday.

Le concert Requiem pour une Idole qui se déroulera demain soir à la salle de La Griotte de Cerizay est un hommage  à Johnny Hallyday. Philippe Delafond interprètera avec ses musiciens tous les grands succès du chanteur. Le groupe formé en février 2018, est issu de deux orchestres différents originaires des Deux-Sèvres et du Maine et loire. Ils vous vous attendent demain soir pour partager leur show de 2 heures à Cerizay.

Marquée par les Guerres de Vendée...

Au 16ème siècle, les guerres de religion n'épargne pas la commune. Deux siècles plus tard, les guerres de Vendée marquent également durement Cerizay. La ville est épargnée, mais les châteaux et la plupart des villages sont brûlés. Dans Cerizay, les oppositions se font ressentir. Le territoire communal est divisé entre les deux camps. D'un côté, les bleus, fidèles à la République, majoritairement présents dans le bourg, de l'autre les blancs, royalistes, qui sont surtout dans la campagne. Après la fin du conflit, le Bocage reste agité jusqu’en 1832. S'ensuit une période de reconstruction. La ville se développe le long des deux nouvelles grand-routes départementales Nantes-Niort et Saumur-La-Roche-sur-Yon

… et la Seconde Guerre mondiale

Après la Première Guerre mondiale, de nombreuses entreprises sont créées à Cerizay. En 1939 c'est un véritable petit centre industriel. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Cerizay connaît les heures sombres de l’occupation allemande. La résistance s’organise. Des convois sont attaqués. Les représailles sont sanglantes. La ville subit ainsi des mitraillages et le bombardement d’artillerie d’une colonne allemande repliée de la côte, le 25 août 1944. Le bilan est de cinq victimes dans la population et 172 maisons brûlés. Le sinistre est vécu douloureusement par les Cerizéens. Un quart de la population est en effet sinistré. Un plan de reconstruction est établi. La reconstruction de la ville dope les énergies et favorise les initiatives. Après guerre, Cerizay prospère. Forte de toute cette histoire Cerizay poursuit aujourd'hui son chemin le regard tourné vers l’avenir.