Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Village de France
Village de France © Getty

Confection et habillement, des savoir-faire traditionnels en Poitou

Diffusion du jeudi 13 septembre 2018 Durée : 2min

Le Poitou est une terre riche d'une tradition de la confection et de l'habillement qui ne date pas d’aujourd’hui.

En parcourant le grand livre de l'histoire économique du Poitou, on trouve en effet trace de ces savoir-faire un peu partout sur le territoire. Exemple avec trois sites de production.

70 tonnes de coton par an

On file tout d'abord à Biard, dans la vallée de la Boivre, à deux pas de Poitiers où une filature de coton et usine de bonneterie est créée en 1828. Revendue en 1834 à un ancien négociant, l'usine compte alors son atelier des couseuses, avec ses 254 planches à plier les tricots. Tous les ans, 70 tonnes de coton sont ainsi transformées en bonnets, pantalons, gilets, jupes, bas et gants pour militaires. Ces produits manufacturés sont vendus en France, mais également en Suisse, en Italie, et même aux Etats-Unis. La manufacture emploie jusqu'à 650 employés en 1862, année de sa fermeture.

Des paletots aux vêtements d'enfants

Azay-sur-Thouet, en Deux-Sèvres, est historiquement une terre d'accueil de tisserands, ces artisans qui tissent  du fil pour en faire des étoffes. Une filature y est d'abord  créée en 1829. Elle fonctionnera jusqu'en 1935, date d'ouverture de l'usine de confection Sabiron. A l'origine, l'usine fabrique des vêtements de travail, paletots, bleus et vêtements de chasse. Elle se spécialise plus tard dans la confection de vêtements d'enfants. Dans les années 70, la marque possède une boutique à Paris et un bureau permanent à New York.  L'entreprise exporte sa production en Europe, au Japon et aux États-Unis. Une aventure qui dure jusqu'au tout début des années 80.

50 ans de confection

L'usine de confection Erna-Boinot voit le jour en 1936 à Niort. A ses débuts, elle fabrique des blouses et des chemises 10 ans plus tard, l'entreprise se spécialise dans le vêtement de luxe et demi-luxe pour enfants. Dans les années 1970 elle exporte ses vêtements sous les marques "Erna" et "Cham" en Italie, au Bénélux et aux Etats-Unis jusqu'en 1984.

D'autres entreprises de confection et d'habillement ont fleuri en Poitou au cours des siècles, à l'image d'Indiscrète à Chauvigny ; qui perpétue aujourd’hui  ces précieux savoir-faire.