Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Village de France
Village de France © Getty

D'où vient le nom du Château de la Maillolière à Blanzay dans la Vienne ?

Diffusion du vendredi 1 décembre 2017 Durée : 2min

Ce nom vient d'une vieille famille poitevine.

Le nom Maillolière a sans doute pour origine celui de la famille Mailhou, dont on trouve la trace dans le civraisien au 12ème siècle.

Cette dénomination prend ses origines dans une tradition du Moyen âge. A l'époque, beaucoup de petites localités se voient attribuer le nom de leurs premiers fondateurs ou propriétaires..

A noter que le nom Maillou signifie à l'origine l'homme au maillet. Le plus ancien seigneur de la Maillolière que l'on connaisse est Geoffroy de Pellis. Son fils, Jehan de Pellis est seigneur en 1405.

Le château de la Maillollière est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1990, pour sa tour, sa cheminée et le bâtiment.

Ce château, propriété d'une personne privée, n'est pas accessible au public.

Et le village de Blanzay ?

Ce village s'est développé à partir du domaine de Bladius.

C'était un riche propriétaire terrien de l'époque gallo romaine. Son domaine portait le nom de Blandiacium. Un nom qui évolua au fil des ans pour finalement devenir Blanzay.

La paroisse est d’origines très anciennes.

Elle est ainsi citée en 969 dans la Charte de Fondation du Prieuré de Chatel-Achard, actuelle Château-Larcher.

La commune de Blanzay, comprend deux anciennes paroisses, celles de Blanzay et Villaret. Il faut dire que la configuration entre ces deux villages était assez originale. Villaret était en effet complètement encerclé par Blanzay. Les deux communes furent finalement réunies en 1820.

La commune est dotée de nombreux monuments inscrits dans le petit patrimoine rural.

Sur la place de l'Église il est ainsi possible de voir un placard aux affiches Le petit édifice, qui date du 18ème siècle, est un peu particulier puisqu'il est construit en pierre. Après un roulement de tambour, le garde-champêtre y proclamait les décisions d'ordre public. Il les affichait ensuite afin que tous les villageois puissent en prendre connaissance. Si vous tendez l'oreille, peut-être aurez vous la chance d'entendre ces échos du passé en vous rendant à Blanzay.