Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Village de France
Village de France © Getty

La vie de château à Bourg-Archambault

Diffusion du lundi 28 janvier 2019 Durée : 2min

Le château de Bourg-Archambault, dans la Vienne, a vécu bien des péripéties.

Situé à 13km de Montmorillon, dans la Vienne, Bourg-Archambault possède deux édifices intéressants. L'église Saint-Laurent a pour sa part été construite à l'époque romane. L'histoire du château est quant à elle marquée par de nombreuses péripéties. Il est en fait constitué de deux parties. L'une date la période médiévale et l'autre est plus récente. L'édifice a été construit à la place d’un ancien château dont aucun vestige n'a été conservé

Rasé par ordre de Louis XI

Vers 1474, son propriétaire est Poncet de Rivière chambellan du roi de France Louis XI. Le sieur de Rivière commet alors une bévue qui va lui coûter cher. Il est à priori impliqué dans une affaire d’empoisonnement du roi. La tentative échoue et la sentence est sans appel. Il est condamné par Louis XI au bannissement et ses châteaux sont détruits. Mais Poncet de Rivière parvient à retourner en partie la situation en sa faveur. Il obtient finalement le pardon royal en 1477. Il lui reste à se faire construire une nouvelle demeure. La construction du nouveau château débute dés l'année suivante.

Acheté par un abbé

Quelques années plus tard, les héritiers de Poncet de Rivière, ruinés, sont contraints de vendre le site. En 1494, il est ainsi racheté par Pierre de Sacierges, abbé de Notre-Dame-la-Grande de Poitiers. Cet homme d'église, doublé d'un homme politique d’envergure, s’engage dans une série de travaux pour améliorer l’aspect résidentiel de la forteresse. Un siècle plus tard, elle est prise, pillée et partiellement incendiée.

Un siège pour une nièce

Au 17 ème siècle, la forteresse  subit un étrange siège. Le seigneur de Cheronac arrive devant les remparts accompagné d'une  escorte de 100 soldats, 40 cavaliers et 85 archers. Il vient libérer sa nièce enlevée par Louis de Blanchard, le propriétaire d'alors. Ce dernier est contraint de capituler devant ce déploiement de force. Le château change ensuite de mains à de nombreuses reprises. Classé Monument Historique en 1986, il continue depuis d'imposer sa silhouette sur la commune de  Bourg-Archambault.