Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Archives Départementales de la Vienne AD86/5 Fi
Archives Départementales de la Vienne AD86/5 Fi

Le forcené d'Usseau, une première médiatique

Diffusion du mardi 28 mai 2019 Durée : 2min

L'affaire du forcené, qui s'est déroulée à Usseau, dans la Vienne. en mai 1905, a marqué un tournant dans la médiatisation des faits divers.

Quand François Roy tire sur Alexis Grandpied, le jeudi 4 mai 1905, à Usseau, il est en effet loin d'imaginer le remue ménage populaire et médiatique que son geste va entraîner. Le véritable siège des forces de l'ordre, qui s'organise devant le domicile de celui qu'on nomme rapidement « le forcené d'Usseau », rameute ainsi une foule impressionnante  de curieux et de journalistes. Cette modeste commune, située à quelques kilomètres au Nord ouest de Châtellerault, devient alors l'objet de toutes les attentions.

Une couverture médiatique importante

La presse locale et nationale se fait très rapidement  l'écho de cette affaire. Elle est ainsi vécue quasiment en direct dans les colonnes des journaux. Après l'affaire de « la recluse de Poitiers » en 1901, celle du « forcené d'Usseau » est un des premiers faits divers avec une telle couverture médiatique. Bien que banale, l'affaire est en effet au goût du public. La presse de l'époque ne diffuse pas ou peu de photos. Les photographes locaux vont alors se charger d'immortaliser cet épisode surréaliste et d'en faire la promotion.

Archives Départementales de la Vienne AD86/5 Fi - Aucun(e)
Archives Départementales de la Vienne AD86/5 Fi

Des cartes postales pour suivre l'affaire

Le châtelleraudais Charles Arambourou produit ainsi au moins 50 clichés de l'événement. La diffusion des clichés se fait sous la forme de cartes postales. Éditées le jour même de la prise de vue, elles sont envoyées par leurs acquéreurs  pour informer leurs amis de la progression du siège. A l’exemple d'une châtelleraudaise qui fait suivre cette affaire à une amie de Montmorillon. Le feuilleton médiatique se poursuit les 3 et 4 août à Poitiers avec le procès de Roy. C'est au tour du photographe Jules Robuchon de couvrir l'événement.

Archives Départementales de la Vienne AD86/5 Fi - Aucun(e)
Archives Départementales de la Vienne AD86/5 Fi

Une exposition et des conférences

On peut apercevoir un des clichés de Robuchon, ainsi que ceux de Charles Arambourou, dans le cadre de l'exposition " Scènes de justice en Vienne" organisée aux Archives Départementales de la Vienne ; jusqu'au 21 juin. L'événement est également assorti d'un cycle de conférences sur place. Ce soir à 18h, il sera question de Juger sous Vichy. Un thème abordé par Jean-Paul Jean, magistrat, vice-président de l’Association française d’histoire de la justice. Le 6 juin, à 18h, c'est de La justice en images : de la caricature à la BD, dont il sera question. Une conférence de Frédéric Chauvaud. professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Poitiers, qui viendra clore le cycle organisé aux Archives départementales.