Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Village de France
Village de France © Getty

Pourquoi y a t-il un Centre André Léo à Lusignan ?

Diffusion du jeudi 8 mars 2018 Durée : 2min

Ce centre abrite notamment une exposition sur la vie et l’œuvre de cette personnalité hors du commun native de la commune.

Cette  romancière, journaliste et militante féministe, a en effet vu le jour à  Lusignan en 1824. On la connaît alors sous le nom de Victoire Léodile  Béra. Elle grandit dans un milieu cultivé et bourgeois.

Les prénoms de ses jumeaux

A  l'âge de 27 ans, sa vie prend un tournant décisif. Elle part en Suisse  rejoindre son fiancé, le journaliste Grégoire Champseix. Il s'est exilé à  Lausanne suite à sa condamnation pour délits de presse à l’encontre des  dirigeants politiques de l'époque.

Ils  ont des jumeaux, André et Léo. Deux naissances qui inspireront son  pseudonyme à l'auteure. Elle est alors journaliste. En 1859, elle publie à  Bruxelles son premier roman intitulé, Une vieille fille. Le couple  rentre ensuite à Paris suite à l'annulation des condamnations et  poursuites pour délits de presse.

30 ans de carrière littéraire

André  Léo va ensuite publier de nombreux ouvrages qui lui assureront une  réelle notoriété dans le monde des lettres. Un mariage scandaleux,est le  premier qu’elle signe, avec son pseudonyme.

Il  sera suivi de bien d'autres tels que Les Deux Filles de Monsieur Plichon, L’Idéal au village, ou encore La Grande Illusion des  petits bourgeois. Elle publiera ainsi près de 20 livres et des dizaines  d’articles et textes politiques. Son dernier livre, "Coupons le câble",  qui préconise la séparation entre l’Église et l’État, paraît en 1899.

Entre féminisme et anarchisme

Femme  de convictions et visionnaire, cette féministe de la première heure  publie un texte défendant l'égalité des sexes en 1868, Elle milite alors  avec la féministe Paule Minck.

Son  engagement politique la pousse à fréquenter les milieux socialistes et  anarchistes. Elle est ainsi très proche de l'anarchiste Louise Michel.  André Léo s’engage ensuite avec la Commune de Paris et milite au sein du  mouvement ouvrier international.

Elle  meurt à Paris en 1900 après avoir passé son existence à défendre des  valeurs qui aujourd’hui encore, sont plus que jamais d'actualité.