Replay du jeudi 25 janvier 2018

Pourquoi y a t-il un lien entre l'ancien Logis de l'Hercule, à Niort, et l'année 1603 ?

- Mis à jour le

C'est le lieu à partir duquel la peste s'est répandue dans la ville en ce début de 17 ème siècle.

La bonne ville de Niort fut victime de la peste en 1603
La bonne ville de Niort fut victime de la peste en 1603 © Maxppp - Gernot Huber

Cette  bâtisse, située au numéro 16 de la rue Cloche Perse, qui abritait alors  une taverne, sera ainsi le point de départ d'une pandémie  particulièrement mortelle pour les Niortais. Plus du tiers de la  population sera ainsi décimé dans les 7 mois qui suivirent.

6 mai 1603

Le  printemps s'ouvre alors sur des perspectives tout d'abord  réjouissantes. En ce 6 mai, la ville a revêtu ses habits de fête. La  traditionnelle foire vient de débuter.

La  foule est très nombreuse à assister à l'événement. Les marchands ont  également répondu présent. Ils viennent d'Orléans, de Tours, de Laval et  de la Rochelle. Et c'est par l'un d'entre-eux que l'épidémie va à priori  se répandre.

Une mort suspecte

Le  soir du 6 mai, le maire et quatre échevins font leur habituelle ronde  dans la ville en temps de foire, pour dissuader les éventuels voleurs.  Le couvre feu en vigueur à l'époque a fait rentrer les habitants chez  eux.

Après  la cohue de cette première journée de foire, la ville retrouve son  calme. Des cris se font soudainement entendre. Ils proviennent de la  taverne de l'Hercule. Le maire et son escorte s'y rendent sans tarder.

La  porte de l'Hercule s'ouvre. Son propriétaire se précipite dans la rue.  Le maire apprend alors qu'un marchand de la Rochelle a été trouvé mort  étendu à même le sol dans sa chambre.

C'est la peste !

Appelé  sur les lieux, un médecin conclu d'abord à une attaque d'apoplexie. Il  pousse un peu plus loin son diagnostic. Le médecin découvre alors des  taches noires sur la poitrine du malheureux.

C'est la peste !

Deux  jours après, elle se déclare à la fois dans les hôtelleries et dans les  maisons bourgeoises. La contagion se développe dans des proportions  effrayante La peste ne cessera finalement ses ravages qu'au mois de  décembre, après avoir décimé une bonne partie de la population niortaise  sur son passage.