Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Affiche du film Les Diables de Ken Russell
Affiche du film Les Diables de Ken Russell

Pourquoi y a t-il un lien entre le film Les Diables et la ville de Loudun ?

Diffusion du jeudi 12 avril 2018 Durée : 2min

Ce film de Ken Russell s'inspire librement de la fameuse affaire des possédés de Loudun

Sorti  en 1971, ce long-métrage britannique revient ainsi sur cette page de  l'histoire loudunaise. Un épisode historique qui met notamment en scène  une religieuse, Jeanne des Anges, et le prêtre Urbain Grandier.

C'est  la britannique, Vanessa Redgrave, qui campe le rôle de Sœur Jeanne pour  les besoins du film. Le rôle d'Urbain Grandier confirme la carrière  internationale d'Oliver Reed. Quant au réalisateur Ken Russell, il  cultive avec Les Diables son goût prononcé pour les sujets qui font  polémique. Et avec l'histoire des possédés de Loudun il est en effet  servi.

Jeanne des anges

Cette  histoire est donc liée à la vie de Jeanne de Belcier, la fameuse Jeanne  des Anges. Cette religieuse française, est célèbre pour être la  protagoniste principale de l'affaire des possédées de Loudun au 17ème  siècle. Une affaire qui conduisit, en 1634, à la mort sur le bûcher du  prêtre Urbain Grandier, après un procès en sorcellerie.

Libertine... et religieuse

Jeanne  de Belcier débute son parcours religieux en 1622. A l’âge de 20 ans,  elle est novice au couvent des Ursulines de Poitiers Elle prend le nom de  Jeanne des Anges l'année suivante. Dès cette époque, elle adopte une  attitude plutôt libertine. Dissimulant cet aspect de sa personnalité,  elle poursuit néanmoins son parcours qui la conduit à la tête du couvent  de Loudun en 1627.

Grandier accusé

Jeanne  des Anges et d'autres religieuses commencent alors à délirer en tenant  des propos érotiques. Elle accuse immédiatement Urbain Grandier d'être  responsable de la possession des religieuses du couvent. La réputation  de séducteur du prêtre et ses nombreux ennemis font le reste et  provoquent la perte de Grandier.

Un cas historique d'hystérie

Mais  les signes de possession ne cessent pas pour autant. Les écrits  autobiographiques de Jeanne des Anges et les différentes études qui lui  sont consacrées mettent finalement en avant ses troubles du  comportement. Un peu tard pour Grandier qui a payé de sa vie l'hystérie  de la religieuse.