Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Le Président Lyndon Baines Johnson en 1965
Le Président Lyndon Baines Johnson en 1965 © Maxppp - Schulmann-Sach/picture-alliance / dpa/MaxPPP

Pourquoi y a t-il un lien entre Saint-Symphorien, dans les Deux-Sèvres, et les États-Unis ?

Diffusion du mercredi 6 juin 2018 Durée : 2min

C'est qu'un des ancêtres d'un président américain est né dans cette commune limitrophe avec Niort. Saint-Symphorien est ainsi le berceaudes ancêtres de Lyndon Baines Johnson.

De Saint-Symphorien à la Maison Blanche

Ces poitevins, protestants,  sont persécutés pendant les guerres de Religion. Ils sont ainsi  contraints de s’exiler de l'autre côté de la Manche, puis de  l’Atlantique. Le 36è président des États-Unis est ainsi le descendant de  pionniers qui ont migré en Amérique via l'Angleterre, aux 17 ème et 18  ème siècles. Leurs descendance aboutit dont quelques décennies plus tard  à la naissance de Lyndon Baines Johnson.

Né  le 27 août 1908 à Stonewall, Gillespie, Texas, il est tout d'abord  Vice-président de John Kennedy. L'assassinat de Kennedy, le 22  novembre1963, le propulse à la tête de la Maison Blanche. Il termine le  mandat entamé par Kennedy. Il remporte ensuite largement l'élection  présidentielle de1964. Président jusqu'en 1969, il décède quatre ans  plus tard à l’âge de 64 ans.

Des élus locaux et nationaux

D'autres  personnalités ont marqué l'histoire de Saint-Symphorien. Il y a tout  d'abord Amédée de La Porte. Conseiller municipal de la commune en 1874,  il accède aux fonctions de maire en 1892.

Son  engagement politique dépasse également les limites de la commune.  Conseiller général des Deux-Sèvres, il est ainsi élu député, en  octobre1877. Administrateur des chemins de fer de l'État en 1882, il  devient sous-secrétaire d'État au ministère de la Marine et des  colonies, quatre ans plus tard.

Son  fils Henri emprunte un cheminement similaire en politique. Il est à son  tour maire de Saint-Symphorien Il devient également conseiller général  et député des Deux-Sèvres de 1910 à 1919, sous l'étiquette socialiste.

Lors  de leurs séjours à Saint-Symhorien, les de La Porte résident au château  de Lens. Bâti au 18 ème siècle, cet édifice privé existe toujours à  notre époque. Situé au cœur d’un jardin à la française et d’un parc à  l’anglaise, il s'inscrit comme l'une des traces du passé prestigieux de  la commune.