Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Camille Guérin
Camille Guérin © Maxppp - Baziz Chibane

Pourquoi y a t-il un lycée Camille Guérin à Poitiers

Diffusion du vendredi 27 octobre 2017 Durée : 2min

L'établissement doit son nom à ce chercheur, qui avec le docteur Calmette, est l'inventeur du fameux BCG, le vaccin antituberculeux.

La tuberculose a marqué le destin de Camille Guérin dès son plus jeune âge. Il est né à Poitiers en 1872 Son père, entrepreneur de travaux publics, meurt de la tuberculose en 1882. Le jeune Camille est bouleversé par cette disparition.

Sa mère se remarie avec un vétérinaire de Châtellerault. Le bonhomme aura une influence déterminante sur Camille. En parallèle de ses études au lycée Descartes de Châtellerault, le jeune homme suit son beau père dans ses tournées pour soigner les animaux des fermes. Des escapades qui jouent sur l'orientation de Camille Guérin.

Après son bac, il entre à l'école vétérinaire de Maison Alfort.

Il envisage une temps de reprendre le cabinet vétérinaire de son beau-père

Mais sa passion naissante pour la microbiologie et la recherche vont en décider autrement.

Diplômé en 1896, il rejoint l'Institut Pasteur de Lille en 1897 Il commence alors à y travailler avec Albert Calmette D'abord préparateur, Camille Guérin est chargé de préparer le sérum antivenin de serpent et le vaccin contre la variole dont il améliore les techniques de production.

A partir de 1900, il se consacre à la tuberculose avec Calmette. En 1908, les deux chercheurs publient les résultats de leurs travaux sur ce qu'ils nomment

Le vaccin Bilié de Calmette et Guérin ou BCG

Il faut attendre 1921, pour que les deux hommes obtiennent un vaccin utilisable chez l'homme. En 1924, les pouvoirs publics autorisent l'usage du BCG sur les nouveau-nés.

Trente ans plus tard, Camille Guérin reçoit le grand prix de la recherche scientifique de l'Académie des sciences.

Il meurt en 1961, à l'âge de 88 ans, à l'hôpital Pasteur de Paris Il est inhumé, aux côtés de son épouse Marie, à Châtellerault.

Ouvert en 1964, le Lycée Camille Guérin, lui rend ainsi hommage.