Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Village de France
Village de France © Getty

Pourquoi y a t-il un lycée professionnel Gaston-Barré à Niort ?

Diffusion du jeudi 9 novembre 2017 Durée : 2min

Ce constructeur automobile poitevin mérite bien qu'un établissement de formation en carrosserie, aux métiers de l’automobile et de la logistique porte son nom.

Gaston Barré est né le 25 juin 1864, à Cholet. Il débute sa carrière à Parthenay. Il est alors arquebusier et fabrique des petites armes à feu. On le retrouve 30 ans plus tard dans la rue Ricard, à Niort, comme loueur et fabricant de cycles. Il dépose plusieurs brevets pour différents modèles.

Son sens particulièrement aigu du commerce, fait le reste. Ses affaires prospèrent. Il est bientôt à la tête d'une fortune qui s'élève à un million et demi de francs.

Persuadé que l'avenir est à l'automobile

il se lance dans l'assemblage de véhicules à moteur. Seuls les châssis et les carrosseries sont fabriqués dans son usine. Le reste provient d'autres constructeurs. Les ouvriers de l'usine Barré se livrent ensuite à une sorte de puzzle mécanique.

Les qualités et les performances de la voiturette produite par Gaston Barré sont vite reconnues.

Son véhicule remporte une médaille d'or à l'Exposition Universelle de Paris en 1900

L'entreprise prend rapidement sa vitesse de croisière et installe son siège social à Paris en 1910 La voiture légère du constructeur connaît une belle notoriété. Elle remporte ainsi le tour de France automobile en 1912 et 1913.

En 1914, une centaine d'ouvriers travaillent pour Gaston Barré. Pendant la Première Guerre mondiale, l'usine produit des fournitures de matériel pour la Défense nationale. En 1924, l'usine emploie 250 ouvriers. Des sous-traitants niortais sont également de cette aventure industrielle. 400 véhicules sont ainsi commercialisés en 1926.

La concurrence est de plus en plus rude.

La Société Barré ne peut suivre l'essor que connaît alors la filière automobile. L'entreprise est liquidée en 1933. Près de 3.000 exemplaires des autos Barré auront été produits.

Gaston Barré s’éteint à Cholet en 1944.