Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

VUE DE POITIERS LES BORDS DU CLAIN ET L'EGLISE STE RADEGONDE
VUE DE POITIERS LES BORDS DU CLAIN ET L'EGLISE STE RADEGONDE © Maxppp - BERTRAND BECHARD

Pourquoi y a t-il une rue du Pigeon Blanc à Poitiers ?

Diffusion du vendredi 11 mai 2018 Durée : 2min

C'est la présence d'une ancienne auberge du Pigeon Blanc qui est à priori à l'origine du nom de cette rue. Mais une légende pourrait également avoir inspiré cette dénomination.

La légende raconte qu'à une certaine époque, on voyait une colombe blanche sortir  chaque nuit de l'église de la bonne dame Sainte Radegonde. Un monument  qui existe encore de nos jours dans la rue du Pigeon Blanc. Une fois  envolée, le volatile traverse tous les soirs le Clain et remonte en haut  de l'actuel quartier de Montbernage. Une fois arrivé a cet endroit, la  colombe entame alors un ballet aérien jusqu’au lever du jour.

La  légende raconte ensuite  que c'est à priori une âme en peine qui vient ainsi  demander des prières. Un pèlerin, pris de pitié, ayant prié,  aurait libéré l'âme en peine et mis fin à cette ronde aérienne nocturne.  Une sorte de miracle qui aurait ainsi marqué les esprits. Le terme  générique de colombe laissant petit à petit la place au mot pigeon dans  les usages pour nommer cette rue.

Tombeau de Sainte Radegonde

La  rue se situe entre la Grand rue et la rue des Carolus. Elle est tracée  par les Romains à cet emplacement pour faire un chemin de rondeau ras  des fortifications qui s'y élèvent alors. Cet axe de circulation abrite  également un élément important du patrimoine religieux de Poitiers. Vers  560, Sainte Radegonde fait en effet bâtir une église hors les murs  d'enceinte. Elle y est enterrée en 587.

L'église  est reconstruite au début du 11 ème siècle. Elle est dotée d'un chœur  avec déambulatoire, un couloir demi-circulaire, ce qui est alors une  nouveauté en Poitou. L'église connaît ensuite d'autres travaux,  notamment au 13 ème et 15 ème siècles. En 1870, des aménagements sont  réalisés afin de faciliter la circulation autour du tombeau de  Radegonde. Situé sous le choeur, il est encore visible de nos jours.

Juste  en face de l'église, un établissement festif bien connu de la vie  nocturne locale, évoque la Grand Goule, une autre figure célèbre du  patrimoine pictave.

Mais ça, c'est une autre histoire.