Replay du mercredi 28 mars 2018

Quelle est l'origine de la commune de Germond-Rouvre dans les Deux-Sèvres ?

Il faut remonter jusqu'à l'époque gallo-romaine.

Village de France
Village de France © Getty

La  commune fait ses premiers pas à l'époque gallo-romaine. Un oppidum  gaulois, sorte de petit village fortifié, est alors implanté sur la voie  antique venant de Poitiers. Des fouilles ont également permis de mettre à  jour les vestiges d'une villa gallo-romaine à hypocauste, un chauffage  par le sol, bâtie sur ces terres à la même époque.

Un site stratégique

Au  tout début du 11 ème siècle, le site vit un véritable tournant dans son  histoire. Le comte de Poitou lègue alors la terre de Germond aux moines  de St-Cyprien de Poitiers. En contrepartie, il leur est demandé de bâtir  un bourg fortifié.

Cet  échange de bons procédés jette ainsi les bases de ce village situé  entre Niort et Parthenay. Bien qu'elles n'aient pas duré dans le temps,  ces fortifications vont influencer l'histoire locale. Situées à un  endroit stratégique, elles jouent en effet un rôle majeur dans le  conflit opposant pendant près d’un siècle les seigneurs de Parthenay à  leur suzerain.

Quant  à Rouvre, qui est à l'origine un domaine de Gislebertus et de sa femme  Aina, il est donné à l’abbaye de St-Maixent au 15 ème siècle. Les deux  villages sont finalement réunis en 1972. Depuis, les Germo-Roburiennes  et Germo-Roburiens continuent de faire vivre ce territoire deux-sèvrien.

Vieilles pierres et belles promenades

Côté  patrimoine, Germond-Rouvre possède notamment l’église St-Médard de  Germond. Cet édifice religieux est bâti au 12 ème siècle par les moines  poitevins. L'église est située sur le Chemin de St-Jacques de  Compostelle.

La  chapelle St-Aubin à Rouvre est pour sa part rebâtie au 19 ème siècle, à  l'emplacement d'un ancien cimetière. Les pierres provenant de la  démolition du logis de Rouvre sont utilisées pour ce chantier. La  chapelle a été construite près d’une source miraculeuse dont on trouve  la trace dans des documents du 5 ème siècle. Cet édifice est aujourd’hui  un lieu d'expositions temporaires.

La  commune propose également quelques belles balades, en suivant notamment  le Chemin Chevaleret, qui est le nom donné à la voie antique, au moyen  âge. L'occasion d'observer la flore et notamment les quatre arbres  remarquables répertoriés sur la commune.