Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Village de France
Village de France © Getty

Quelle est l'origine de la commune de Juscorps dans les Deux-Sèvres ?

Diffusion du mercredi 16 mai 2018 Durée : 2min

Située à 15 km de Niort, Juscorps est cité pour la première fois au 13 ème siècle.

Elle  appartient tout d'abord à la châtellenie de Chizé, puis au marquisat de  Fors. C'est aujourd’hui une des communes du canton de Prahecq et de la  Communauté d'Agglomération de Niort. Juscorps est traversée au nord par  le ruisseau de Marmais et au sud par la Courance. Ses habitants se  nomment les Juscorpsiennes et les Juscorpsiens.

Autour de l'église

Le  cœur du bourg gravite autour de l'église Saint-Maixent. Un édifice  religieux qui a totalement été remanié au fil des siècles. Construite au  12 ème siècle, elle est en effet en partie détruite lors des guerres de  Religion. Un vaste chantier de restauration s'engage au 18ème siècle. Le  seigneur, puis les habitants participent à cette rénovation. Après la  Révolution, l'église est vendue puis transformée en maison et grange.  Elle connaît une nouvelle phase de rénovation à partir du 19 ème siècle.  Ses piliers romans sont le seules traces de son parcours dans  l'histoire ancienne.

Doléances Juscorpsiennes

D'autres  traces de l'histoire de la commune concernent la période  révolutionnaire. Elles remontent à 1789. En préambule des États  généraux du Royaume, qui doivent se dérouler à Versailles le 27 avril,  les Juscorpsiennes et les Juscorpsiens, comme tous les citoyens de  France, sont invités à donner leur avis. Des doléances, plaintes et  remontrances qui seront consignés dans les fameux cahiers.

Les  revendications des Juscorpsiennes et les Juscorpsiens de l'époque  concernent notamment « une juste répartition des impôts dont la  plus grande partie est supportée par la classe indigente des citoyens. »  Les citoyens réclament également « de ne payer qu'un seul impôt pour  tenir lieu de la taille, des vingtièmes, des corvées, des francs-fiefs,  du centième denier et autres » qui sont les différents impôts et taxes de  l'époque. Il est aussi demandé de « fixer cet impôt de manière à ce  qu'il soit perçu aisément et avec le moins de frais possible »

Des  revendications qui seront ensuite remontées à Versailles faisant ainsi  entendre la voix des citoyens de Juscorps dans le grand livre de  l'histoire de France.