Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

St-Maxire est célèbre pour sa fête des bateaux fleuris
St-Maxire est célèbre pour sa fête des bateaux fleuris © Maxppp - La Nouvelle République

Quelle est l'origine de la commune de Saint-Maxire en Deux-Sèvres ?

Diffusion du vendredi 13 avril 2018 Durée : 2min

Il semblerait que la dénomination de Saint-Maxire soit à l'origine issue du nom déformé de Saint Mathias. Cet apôtre est celui qui remplace Judas après sa trahison.

Le  blason municipal de la commune s'inspire d'ailleurs de cette version.  Il est composé de onze croissants de lune et d’un douzième surmonté d’un M  majuscule. Un M comme Mathias et bien entendu Maxire.

La légende de Saint-Maxire

Il  existe une autre légende locale. Elle raconte un épisode de la vie de  Saint-Maxire. Le saint homme vit paisiblement sur les bords de la Sèvre  Niortaise. Sa retraite est perturbée par l'irruption des sœurs Macrine,  Pezenne et Colombe. Les trois femmes sont pourchassées par des barbares.

Afin  de les aider, Saint-Maxire brandi son bâton à bout de bras et parvient à  faire changer de direction au fleuve. Les barbares, sans doute apeurés  par ce miracle, cessent leur poursuite et laissent les trois sœurs s'en  aller. Depuis, la Sèvre coule ainsi vers Sainte-Pezenne et Niort, au  lieu de partir vers Villiers-en-Plaine. C'est du moins ce que raconte  cette légende locale.

Aux portes du marais

Saint-Maxire,  est située aux portes du Marais Poitevin, à deux pas de Niort. La  commune est à la croisée des chemins de Saint Jacques de Compostelle et  de ceux du Poitou Secret. Elle est également traversée par trois  anciennes voies antiques

Une fête primée

La  Fête des bateaux fleuris est un des temps fort de la commune. Une  tradition qui remonte à 1942. Le comité d’entraide aux  prisonniers organise alors une kermesse et un concours de bateaux  fleuris. L'idée est reprise par le comité des fêtes de la commune en  1988.

Depuis,  tous les derniers dimanches de juillet, l'événement attire plusieurs  milliers de visiteurs chaque année. En 2003, la manifestation est  plébiscitée par la Fédération nationale des comités des fêtes de France.  L'événement saint-maxirais reçoit en effet le Grand prix d’excellence  du maintien de l’art de la fête.