Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Village de France
Village de France © Getty

Quelle est l'origine de la commune de Sciecq en Deux-Sèvres ?

Diffusion du mardi 24 avril 2018 Durée : 2min

Il faut se pencher sur la topographie de la commune pour trouver ses origines.

Situé  à cinq kilomètres de Niort, Sciecq se trouve sur la rive droite d’une  vaste boucle de la Sèvre, et est bordée par deux bras du fleuve.Quatre  anciens passages à gués auraient ainsi influencé la dénomination latine  que l'on donnait à la commune à l'époque gallo romaine. Sciecq est ainsi  tout d'abord nommée Scissoe aquae.

Une histoire de couple

Le  village est mentionné pour la première fois dans un document en 989. Il  évoque la réconciliation entre le duc d’Aquitaine Guillaume4, dit Fier à  Bras et son épouse Emma, fille du comte de Blois. L'histoire ne dit pas  pourquoi le couple est en conflit.

Toujours  est-il que le document précise que le dit Fier à bras, cherche à  témoigner de sa bonne foi à son épouse. Il lui restitue ainsi ses biens  et lui donne en prime quinze paroisses, dont celle de Coulon et six  domaines dont celui de Sciecq.

Des lieux-dits riches en histoire

Comme  dans bien des communes de France, la commune s'est développé autour de  son église. Elle se forme petit à petit autour des hameaux de la Chambre  Basse, la Chambre Haute, la Chevalerie et la Poste. La présence d'un  tribunal local explique à priori le nom des lieux-dits la Chambre Basse  et la Chambre Haute.

La  Chevalerie rappelle qu'au 12 ème siècle, l’annexe d’une commanderie des  chevaliers de l'ordre des Templiers y est fondée. Contrairement à ce que  l'on pourrait croire, le Hameau de La Poste, ne tire pas son nom de la  présence d'un relais postal. Le nom du lieux-dit viendrait plutôt d’un  ensemble de maisons entourant une cour fermée par un grand portail en  arceau, qui faisait sans doute penser à un relais postal.

Achetée 110 000 livres

Juste  après la Révolution, la seigneurie de Sciecq, est achetée 110.000  livres de l'époque. C'est le beau-frère du curé de la  paroisse,Jean-Baptiste Martin-Monteuil du Petit-Prissé de  Beauvoir-s.-Niort, qui en fait l'acquisition. A cette époque, il est  considéré comme l’un des plus riches propriétaires du département. A la  fin du 19 ème siècle, le domaine est ensuite vendu par parcelles  aux habitants, jetant ainsi les bases du territoire communal  d'aujourd'hui..