Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Villiers-en-Plaine
Villiers-en-Plaine © Maxppp - PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE

Quelle est l'origine de la commune de Villiers-en-Plaine en Deux-Sèvres ?

Diffusion du jeudi 26 avril 2018 Durée : 2min

Située au Nord ouest de Niort, Villiers-en-Plaine était à l'origine une cité lacustre.

Elle  était ainsi implantée sur les rives d’un lac disparu vers 1350. On  connaît alors le village sous le nom de Villac. Au Moyen Age, il prend le  nom de Villiers. La commune endosse sa dénomination actuelle au 16 ème  siècle. Au 9 ème siècle, les envahisseurs normands jouent un rôle  important en posant les bases de la future commune. Ils bâtissent ainsi  un château féodal à l'emplacement du bourg actuel.

Rasées par Saint-Louis

400  ans plus tard ces fortifications sont rasées sur ordre du roi de France  Louis 9, plus connu sous le nom de Saint-Louis. Le seigneur de  Villiers-en-Plaine, Guy de Rochefort, est en effet partisan de Hugues de  Lusignan, allié du roi d’Angleterre. D'où la décision de Saint-Louis de  punir cette trahison. La destruction du château est total. Seules les  caves sont sauvées du désastre. A priori,elles existent encore  aujourd’hui.

Un  nouveau château y sort de terre au 15 ème siècle. Il est ensuite  modifié au milieu du 19 ème dans l’esprit des grands châteaux  classiques.La bâtisse est rachetée en 1962 par la Ville de Niort qui y  héberge un centre de loisirs. En 1989, la mairie de Villiers-en-Plaine  s'y installe finalement. Un espace enfance est aménagé dans les  dépendances.

De Villiers-en-Plaine au Japon

Les  anciennes écuries abritent pour leur part la médiathèque Georges-Louis  Godeau. Il est né à Villiers-en-Plaine en 1921. Ingénieur desTravaux  publics de 1943 à 1981, il mène en parallèle une carrière dédiée aux  lettres, à partir des années 60. Ses textes poétiques évoquent  majoritairement la vie quotidienne des habitants de la région de Niort  et du marais poitevin.

Ses  écrits sont réunis dans une vingtaine d'ouvrages, publiés en France,  mais qui connaissent un plus grand succès à l'étranger. Près de500 de  ses poèmes sont ainsi traduits en japonais. Mais on peut également lire  son œuvre en ukrainien, russe ou allemand. Georges-Louis Godeau décède  en 1999.

En donnant son nom à sa médiathèque, Villiers-en-Plaine lui rend ainsi hommage.