Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Village de France
Village de France © Getty

Quelle est l'origine de la commune de Vouillé en Deux-Sèvres ?

Diffusion du lundi 30 avril 2018 Durée : 2min

L'origine du nom de Vouillé possède deux versions.

Le  nom pourrait ainsi provenir du latin vallis clara signifiant vallée  claire. Mais une autre version privilégie plutôt le mot latin voclad qui  veut dire fossé profond. Dans les deux cas, il est claire que le lieu  d’implantation de ses premiers habitants, en pleine vallée du Lambon,  aura influencé sa dénomination.

De la préhistoire à la culture du chanvre

Le  site est ainsi occupé dès la préhistoire. Il faut attendre quelques  siècles, pour que ce territoire soit cité pour la première fois dans un  document. Nous sommes alors en 1271. La commune est située à l’est de  Niort. Elle compte en fait cinq villages. Il y a bien entendu celui de  Vouillé mais aussi Bourg, Gascougnolles, Arthenay, La Rivière et  Vaumoreau. Ce dernier village tirerait son nom d'un sieur Moreau qui  cultivait à priori du chanvre dans cette vallée. Une culture utilisée au  début du 20 ème siècle pour confectionner du fil. Il servait ensuite à  tisser du linge.

Plus petite bibliothèque de France

Vouillé  abrite la plus petite bibliothèque de France. Située à côté de  l’espace livres pour enfants, elle est bâtie en 1889. Sa construction,  est encouragée par Paul Bert, ministre de l’Instruction publique  d'alors. Cette bibliothèque n'est pas plus grande qu'un abribus. Ce qui  ne l'empêche pas d'abriter plus de 1 500 ouvrages.

La  bibliothèque fonctionne encore de nos jours et est gérée par une  association. On y trouve paraît-il les ouvrages d'Ernest  Pérochon. Instituteur à Vouillé à partir de 1913, il est notamment connu  pour ses travaux d'écrivain qui lui vaudront le Prix Goncourt en 1920.

La mairie au château

Vouillé  a également la particularité d'avoir installé les locaux de sa mairie  dans l’ancien château de La Barre. Construit en 1852, et restauré, il  abrite les services de l'hôtel de ville depuis 2000. Pour être complet,  sachez qu'il existe également une commune de Vouillé dans la Vienne.  Mais ça, c'est une autre histoire.