Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Village de France
Village de France © Getty

Quelle personnalité née à Rouillé, est une écrivaine et artiste reconnue ?

Diffusion du vendredi 15 juin 2018 Durée : 2min

Il s'agit de Marie Weyrich.

Cette romancière, poétesse et artiste peintre est en effet née à le 20 mars 1878 à Rouillé, dans la Vienne, à mi-chemin entre Niort et Poitiers La petite marie est la cadette d'une fratrie de sept enfants. Bien que née dans la Vienne, elle passe toute sa jeunesse à Castres, dans le Tarn.

Douée pour le dessin

Très jeune, elle manifeste un vrai talent pour le dessin. En 1893, alors qu'elle n'a que 15 ans, elle expose sa première toile L’œuvre est primée et achetée par un collectionneur. Un premier succès qui encourage Marie Weyrich à poursuivre dans cette voie. Elle continue sa formation à Saint-Jean-de-Luz et Toulouse, puis monte à Paris. Elle y fréquente alors les galeries du Louvre et les ateliers d'Eugène Delacroix ou Gustave Colin. Elle s'adonne également à l'écriture de poèmes.

Une carrière d'écrivaine et d'artiste peintre

Le 21 mai 1904, elle épouse l'écrivain et éditeur Adolphe d'Espie, connu sous le pseudonyme de Jean de La Hire. Marie Weyrich mène en parallèle une carrière d'écrivaine et d'artiste peintre. Mais en ce début de 20 ème siècle, elle doit jouer des coudes pour tenir son rôle d'artiste dans un milieu majoritairement masculin.

Intitulé Les Jardins du soir, son premier recueil de poème, est malgré tout publié en novembre 1904. Quatre ans plus tard, c'est au tour de son premier roman, Modèle nu, qu'elle signe du pseudonyme de Marie de La Hire. Pendant la Première Guerre mondiale, elle publie plusieurs romans d'amour.

Proche des surréalistes

Après le conflit, Marie Weyrich est alors très proche des artistes du mouvement surréaliste et notamment du peintre Francis Picabia. Elle lui consacre d'ailleurs un ouvrage en 1920. Mais c'est la peinture qui lui apporte la gloire en 1922 Son tableau, intitulé Marché de Montauban, est ainsi très remarqué lors de d'une exposition au Grand Palais, à Paris.

Marie Weyrich poursuit sa carrière d'auteure avec la publication d'un second recueil de poèmes. Les Crépuscules au jardin, paraissent ainsi en 1924 Elle tire définitivement sa révérence l'année suivante. Un accident de la route, à Avalon, en lsère, met prématurément un terme à son brillant parcours artistique.