Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Village de France
Village de France © Getty

Une histoire qui coule de source à Fomperron

Diffusion du mercredi 9 janvier 2019 Durée : 2min

Fomperron, est une commune des Deux-Sèvres où une abbaye a été fondée il y a 900 ans cette année.

Le compteur temporel des Histoires du Poitou s'arrête en effet sur l'année 1119. Un événement marque alors l'histoire de la commune de Fomperron. L'abbaye des Châtelliers voit ainsi le jour dans ce village. C'est Géraud de Salles, un ermite, qui la fonde en ce premier quart du 12 ème siècle.

Une abbaye royale

Elle est affiliée à l'Ordre cistercien, celui des moines de l'abbaye de Citeaux, dès 1160. Ce site religieux devient petit à petit un important centre de pèlerinage, jusqu'à la fin du Moyen Âge. Parmi les éléments marquants de son histoire, on peut notamment retenir la mort de Marie d'Anjou reine de France et mère du roi Louis XI. Elle s'y s'éteint le 29 novembre 1463, au retour d'un pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle. L’abbaye des Châtelliers reçoit alors le titre honorifique mais prestigieux d'abbaye royale.

Docteur es ripaille

Plus insolite, l'histoire de l'abbaye est marquée par un procès qui oppose les religieux et un certain sieur François Le Comte. Le bonhomme obtient la location d'un bâtiment de l'abbaye pour y exercer la médecine. Mais il s'y livre finalement à une toute autre activité. Dés son entrée dans les lieux, François Le Comte, qui avait sans doute menti aux moines pour louer le local, change de métier et devient cabaretier. Il se met alors à servir du vin au détail et des repas. Le bruit provoqué par ses clients ne manquent pas de perturber les prières des moines. Le procès leur donnera raison. François Le Comte doit finalement quitter les lieux.

A la source du nom

Fermée en 1791, l'abbaye passe ensuite entre les mains de différents propriétaires privés qui rasent une partie des bâtiments. Quelques traces du site subsistent encore à notre époque sur le territoire de Fomperron. Une commune qui tirerait son nom de la source située près du bourg, réputée intarissable, Fomperron viendrait ainsi de fons pour fontaine et peronnis, qui signifie éternelle. Un nom qui coule donc de source pour cette commune deux-sèvrienne.