Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Urban Trail Poitiers. Une course et une marche au cœur du patrimoine de la ville
Urban Trail Poitiers. Une course et une marche au cœur du patrimoine de la ville - Urban Trail Poitiers

Urban Trail Poitiers, bras de fer au belvédère

Diffusion du lundi 24 juin 2019 Durée : 2min

Vincent Hulin et Patrick Sitaud vous racontent l'histoire de Poitiers, à travers les grands monuments que les participants découvriront samedi sur le parcours de la première édition de l'Urban Trail Poitiers.

On vient de s'avaler plus d'une centaine de marches, pour regagner le belvédère des Dunes. Les marcheurs et coureurs trouveront un point d'eau et une superbe vue !  

C'est en effet un des plus beaux points de vue sur Poitiers. D'ici on peut voir une large partie de la ville. A deux pas de ce belvédère, la statue de Notre-Dame-des-Dunes domine la ville depuis 1876.

Qui a décidé de son implantation ?

C'est le cardinal Pie, évêque de Poitiers, qui ordonne sa construction Cette vierge avec son enfant et son bras tendu a été implantée dans un contexte politique particulièrement tendu. Après la défaite de Napoléon III contre la Prusse à Sedan en 1870, la France entre dans une grande période d’incertitude. Le pays est divisé en deux D'un côté, la droite catholique hostile aux idées républicaines. De l'autre, la gauche laïque et hostile au clergé. Avec la statue, l'évêque de Poitiers souhaite expier des conditions qui ont menées à la défaite française de 1870. Les travaux commencent en 1875 sur la rive droite du Clain. L’inauguration de la statue se déroule en grande pompe, en août 1876. Une retraite aux flambeaux est alors suivie d'un feu d’artifice. Le monument en cuivre doré fait tout de même 6,30m de hauteur pour plus d'une tonne

Et pourquoi tend elle le bras ?

C'est en fait un geste de bénédiction. Mais il est volontairement orienté en direction de l’hôtel de ville. Une manière, pour le cardinal Pie de défier le conseil municipal, de plus en plus républicain et hostile au clergé. Le cardinal, est en effet un farouche opposant des principes de la révolution française et des idées libérales de la Troisième République. La statue reste ainsi comme un témoignage de cette période quelque peu mouvementée.