Toutes les émissions

Histoires du Poitou avec Patrick Sitaud

Du lundi au vendredi à 7h22, Rediffusion à 12h10

Village de France
Village de France © Getty

Vouneuil-sous-Biard, des débuts à l'âge du fer

Diffusion du lundi 11 mars 2019 Durée : 2min

Vouneuil-sous-Biard, à l'ouest de Poitiers, est une commune dont la première implantation humaine remonterait à l'âge du fer.

L'histoire de Vouneuil-sous-Biard débuterait ainsi aux environs de l'an 800 avant Jésus-Christ. Nous sommes plus précisément sur le site  de la Croix Brault. Une campagne de prise de vue aérienne, y a révélé une enceinte en forme de quadrilatère de 70 m environ. On pense que ce sont les vestiges d’une ferme. A cette époque de l'histoire humaine, l'homme poursuit sa sédentarisation. Nos ancêtres passent ainsi du statut de chasseur-cueilleur  à celui d'éleveur  et  d'agriculteur. Des traces de l'époque gallo romaine ont également été découvertes. Les  vestiges  d'une villa  gallo-romaine  attestent ainsi du développement de la bourgade à l'antiquité.

Un village de défricheurs

La première mention du nom de ce qui n'est alors qu'un village date du Moyen âge. Un document religieux mentionne en effet ce territoire en 989. L'origine  du  mot  proviendrait  du  nom  d'un celte  « Vogène »  auquel on a ajouté  le  suffixe « ialos » Les noms de lieux en « ialo », euil ou eil en français, sont généralement la marque de villages de défricheurs.  Ce sont la plupart du temps des serfs que les seigneurs emploient pour mettre en valeur de nouvelles terres et fonder de petites colonies. Le seigneur local a ainsi probablement chargé un certain  Vogène de s'établir sur les terres de ce qui va devenir Vouneuil.

Verger et lien juridique

Le second élément du nom, Biard est à priori un dérivé de bégard, qui signifie verger. Vogène et ses descendants y ont ainsi probablement planté des arbres fruitiers. Le terme sous, ajouté entre Vouneuil et Biard, serait du à un lien juridique entre les deux fiefs, qui s'impose dès le 11 ème siècle. Le territoire de Vouneuil est alors placé sous l'autorité et le droit de justice de la seigneurie  de  Biard. Le nom de la commune s'inspire ainsi de ce lien juridique. Un lien qui disparaît à la Révolution, mais la commune conserve le nom qu'on lui connaît encore aujourd'hui.