Histoires Littorales

Comment l'île de Sein fait face à la montée des eaux

L'Ile de Sein et ses digues
L'Ile de Sein et ses digues © Mikaël Roparz-Radio France

A l’occasion de la "Marée du siècle", nous sommes retournés à l’île de Sein pour savoir comment ce rocher qui sort de la mer fait face à la montée des eaux. A l’île de Sein, plusieurs endroits sont situés sous le niveau de la mer. En raison de l'élévation du niveau des mers attendue pendant toute la durée du XXIe siècle et au-delà, les territoires insulaires sont très exposés aux risques de submersion marine.

L'île de Sein, ce rocher qui sort de l'eau est l'un des nombreux territoires menacés par la montée des eaux. L'île est très basse. Ici l'altitude moyenne est de 1,5 m avec un point culminant à 9 mètres. Plusieurs endroits de l'île de moins de trois kilomètres de long sur 25 à 800 mètres de large sont situés sous le niveau de la mer. C'est dire si les Sénans sont directement confrontés aux assauts des vagues. 

Selon le dernier rapport du GIEC , le niveau des océans en 2100 par rapport à la période 1986-2005 pourrait s'élever de 26 à 86 cm. Le niveau moyen des océans s'est lui élevé entre 1901 et 2010 de 19 cm. L'augmentation d'un mètre d'ici à la fin du siècle  est de moins en moins hypothétique.

Les habitants de l'île se souviennent surtout de la tempête de mars 2008. Un souvenir bien ancré dans les mémoires. L'eau était montée jusqu'à l'église (située au point le plus haut de l'île, environ 9 mètres d’altitude). 

François Spinec, patron du canot SNSM de l'île de Sein - Radio France
François Spinec, patron du canot SNSM de l'île de Sein © Radio France
Pour faire face aux assauts répétés des vagues, l'île est entourée de digues. "C'est la construction du phare d'ArMen" situé à quelques milles de l'île de Sein qui a permis à l’île de se protéger de la montée des eaux " raconte François Spinec, Seinan, patron du canot SNSM de l'île de Sein. "Mais on n’a pas de raison de s’inquiéter " poursuit-il. 

Rempart contre la montée des eaux, les 3 km de digues qui cernent l’île. Les premiers datent des années 1850. "D'ici 2100, la hausse du niveau de la mer à l'île de Sein sera certainement identique à ce qui est projeté par les différents scénarios du Giec ", assurait en 2013 Nicolas Pouvreau du SHOM, le service hydrographique et océanographique de la Marine. "L'Ile de Sein est particulièrement vulnérable car elle est très, très basse ", estime un expert de la plate-forme internationale TASK de partage de connaissances sur l'approche territoriale du changement global. "Le danger n'est pas là tous les jours, mais on sait qu'il est inéluctable ".

Mur de pierres affaissé au pied du phare de l'île de Sein après le passage des dernières tempêtes - Radio France
Mur de pierres affaissé au pied du phare de l'île de Sein après le passage des dernières tempêtes © Radio France
 

"La France n’est pas prête"

Pour Elodie Martinie-Cousty, responsable du réseau Océans, mers et littoraux de France Nature Environnement : "1,4 million d'habitants sont confrontés au risque de submersion marine en France. Les communes n’y sont toujours pas préparées. La construction d’un mur sur notre littoral n’est pas une solution. La sécurité des biens et des personnes est mise en jeu et plus vite que prévue ! ".

 

 

Et si vous aviez les pieds dans l'eau ? La  hausse du littoral sur la carte interactive (carte réalisée par le site Flood Maps à l’aide de données rendues publiques par la Nasa) . A LIRE AUSSI :

> Elévation du niveau de la mer en Bretagne

> Histoires Littorales : rencontre avec un archéologue du littoral