Histoires Littorales

Stéphane Guichen dans son marais salant
Stéphane Guichen dans son marais salant © Radio France

Rencontre avec saunier dans le Marais Breton

Histoires Littorales fait escale dans le Marais Breton, en Vendée. Stéphane Guichen est saunier. Il vit dans une petite cabane installée en plein cœur de son marais salant juste en face de l’île de Noirmoutier.

C’est à deux pas de l’île de Noirmoutier, en plein marais salant, que m’a donné rdv Stéphane Guichen. Ce breton partage sa vie entre Morlaix et Beauvoir sur Mer. Quand il n’est pas dans le Finistère, ce saunier vit ici dans sa salorge, un grenier à sel qu’il a spécialement aménagé pour y recevoir sa famille. 

Le marais salant de "La Galopinière" en Vendée - Radio France
Le marais salant de "La Galopinière" en Vendée © Radio France

La saline de La Galopinière où vous êtes "a une histoire assez particulière " raconte Stéphane Guichen. "C’est la toute première à avoir redémarrée dans un usage de production de sel pour en vivre au milieu des années 90 alors que tout le reste de la production avait été abandonnée ailleurs dans le Marais Breton. Le métier du sel était complètement ce qui me convenait ". 

La salorge de Stéphane Guichen à Beauvoir-sur-Mer - Radio France
La salorge de Stéphane Guichen à Beauvoir-sur-Mer © Radio France

Du sel transporté à la voile

L’essentiel de sa production, Stéphane la vend en Bretagne Nord, à plus de 300 km de là. Il faisait plusieurs déplacements par la route pour vendre son sel. Et un jour il a eu une idée : transporter sa marchandise à la voile. En 2010, il est le premier à relancer le transport du sel par la mer. Sept tonnes de sel ont quitté Noirmoutier pour débarquer à Morlaix en voilier. Une partie de la marchandise a même traversé l’Atlantique direction la Guadeloupe. Depuis, il continue à livrer ces cristaux par la mer. 

A LIRE AUSSI : > Le retour du transport des marchandises à la voile