Replay du lundi 31 août 2020

La photographe luzienne Séverine Dabadie

- Mis à jour le

La photographe luzienne Séverine Dabadie, une photographe humaniste dont le cœur balance entre le Pays Basque et l'Inde.

La phootgraphe Séverine Dabadie, avec un lutteur
La phootgraphe Séverine Dabadie, avec un lutteur © Radio France - Séverine Dabadie

Séverine Dabadie est une photographe luzienne. Elle est tombée dans la photo dès l’adolescence, et la passion ne l’a plus quittée…  Séverine se définit elle-même comme « photographe humaniste » dans le sens où elle place l’humain au centre de ses clichés. Elle a publié à ce jour 6 livres de photographie, principalement sur le Pays Basque, les traditions, la pelote, son dernier livre est sorti en 2018 en collaboration avec l’écrivaine Itxaro Borda et s’appelle “Ce pays est un poème”.  Il y a eu aussi un bel ouvrage sur “Airosa” (sorti en 2013), ce thonier canneur de St Jean de Luz-Ciboure sur lequel elle a embarqué plusieurs fois pour faire un livre témoignage, au plus près de l’activité des pêcheurs.  Pour le livre « Bergers basques » Séverine Dabadie a partagé pendant 3 ans la vie des bergers, soit environ 30 000 photos parmi lesquelles elle a du faire un tri pour nous livrer l’essence de son travail et du quotidien des bergers de nos montagnes. 

Séverine Dabadie a fait de nombreuses expositions, au Pays Basque mais aussi à Londres, en Inde...  L’Inde où elle a séjourné pour la première fois en 2003, et où depuis elle reste plusieurs mois chaque année. Elle a même appris les rudiments de la langue et à nouer de vraies relations à Bénarès, où elle se sent comme chez elle.

Plus qu’un travail photographique, Séverine Dabadie nous propose un regard ethnographique, elle décrypte les codes, comme elle l’a fait pour le laxoa, cet ancêtre de tous les jeux de pelote basque. Elle aime savoir que ses photos sont « utiles » pour  ne pas que nos traditions tombent dans l’oubli.

Mots clés: