Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Portrait de Grigori Raspoutine vers 1916 en Russie.
Portrait de Grigori Raspoutine vers 1916 en Russie. © Getty - Laski Diffusion

1917, Raspoutine magicien et guérisseur est empoisonné, flingué et noyé

Diffusion du vendredi 29 mars 2019 Durée : 4min

18 décembre 1917. Dans le froid glacial, au bord de la Neva, quelques femmes puisent de l’eau. Elle est peut-être magique. Elle contient peut-être un peu du pouvoir guérisseur qu’on attribuait à Raspoutine. C’est là qu’on a retrouvé son corps.

Grigori Efimovitch Raspoutine, né en 1869. Une force de la nature de près de 2 mètres de hauteur. Un prieur et un jouisseur. Je m’entends. Il prie énormément, s’affiche comme une sorte de pèlerin mystique comme la Russie les aime depuis toujours. Et il jouit aussi. Grand buveur, il use aussi de son regard étonnant et des pouvoirs de guérisseur qu’on lui attribue pour séduire autant de femmes que possible. 

Ces pouvoirs l’ont amené à côtoyer la tsarine. Alexandra Feodorovna, femme de Nicolas II, a eu plusieurs enfants. Surtout des filles. Elles sont 4 et en parfaite santé. Elle a un seul fils, le tsarévitch Alexis, qui est atteint d’une maladie terrible ; l’hémophilie. Qu’il saigne et il peut mourir. On le porte pour qu’il ne tombe pas. Il lui est interdit de faire du sport. Et il fait souvent des crises devant lesquelles les médecins sont impuissants. 

Grand séducteur, par la parole également, Raspoutine a fini par rencontrer des proches de la tsarine. Et on a conseillé à la souveraine de tenter de l’appeler pour aider, sinon sauver le tsarévitch. Et ça fonctionne. En touchant le petit Prince, Raspoutine réussi à le sauver, si ce n’est à le guérir. Il devient de plus en plus proche de la tsarine qui ne peut pas s’en passer et qui lui demande conseil. Cela, les proches de Nicolas II, qui l’écoutent aussi, ne le supportent pas. Ils assassinent Raspoutine après l’avoir attiré dans un guet-apens en l’invitant à un dîner. Après avoir tenté de l’empoisonner, et voyant que ça ne fonctionne pas, l’un d’entre eux lui tire dessus et on jette son corps dans la Neva. C’est là qu’on a retrouvé son corps, et que des femmes puisent de l’eau. Il aurait fait une prophétie peu de temps avant de mourir « À ma mort, tu perdras ta couronne. Toi et ton fils, vous serez massacrés ainsi que toute la famille ». Moins d’un an après la mort de Raspoutine, la famille impériale toute entière, père mère et enfants, est assassinée par les Bolcheviques.