Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Sidney Bechet au Vieux Colombier (Paris).
Sidney Bechet au Vieux Colombier (Paris). © Getty

1929, Sidney Bechet le jazzman entre à la prison de Fresnes

Diffusion du jeudi 1 février 2018 Durée : 5min

Les prisons françaises sont, pour certaines, fort anciennes. Elles ont vu passer beaucoup de monde, notamment le célèbre jazzman Sidney Bechet, connu pour son caractère emporté qui lui a valu un séjour de plusieurs mois à Fresnes.

8 mai 1929. Sydney Bechet fait son entrée à la prison de Fresnes. Profession ? Musicien ! Originaire de la Nouvelle Orléans où il est né en 1897. Véritable prodige musical dès l’enfance, il est celui qui a rendu le jazz si populaire. Suivant son instinct musical, comme dirait un chef d’orchestre suisse que je cite  «  il ne peut rien dire de son art sauf qu’il suit sa propre voie, et c’est peut-être la route sur laquelle le monde entier swinguera à l’avenir ». C’est le moins qu’on puisse dire. Très vite Bechet devient un repère de ce nouveau genre qui explose après-guerre : le Jazz. Il fait des tournées dans le monde entier, notamment aux côtés de Duke Ellington qui le renvoie d’ailleurs. Il faut dire que Bechet est ingérable. Il lui arrive de ne pas venir à un concert. Il a en plus le sang chaud, c’est ce qui a causé son enfermement à Fresnes d’ailleurs.

Le 23 décembre 1928, Il se bat rue Fontaine à Paris avec un autre musicien Mike McKendrick. C’est chaud à tel point que des coups de feu sont tirés et que des passants sont blessés. 8 mois plus tard, Bechet est condamné à 15 mois de prisons qu’il purge à Fresnes. Il est ensuite expulsé de France. Il y reviendra pourtant et pour cause. Devenu encore plus célèbre, assagi quelque peu par les années, Bechet revient chez nous. Il s’installe avec sa femme à Grigny à la fin des années 40. 

Il y joue ce fameux jazz qui est toujours aussi populaire. En France on adore le morceau "Petite fleur". Bechet aime la France, et surtout Grigny où il passera 10 années magnifiques dans un paysage encore loin d’être bâti. Un paysage de campagne qui lui rappelle la Nouvelle Orléans, il aime aller au lac pêcher le thon comme il dit, mais on n’a jamais vu un thon dans un lac d’eau douce, personne n’a jugé bon de décevoir Monsieur Bechet qui a toujours aimé montrer ses belles prises de thons aux voisins, jusqu’à ce que qu’un cancer des poumons l’emporte le jour de son anniversaire en 1959. Il est, aujourd’hui encore, un exemple musical pour les jazzmen du monde entier.