Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

L'actrice Audrey Hepburn et le couturier Hubert de Givenchy au NHK Hall le 13 avril 1983 à Tokyo, au Japon.
L'actrice Audrey Hepburn et le couturier Hubert de Givenchy au NHK Hall le 13 avril 1983 à Tokyo, au Japon. © Getty - Asahi Shimbun

1953, Audrey Hepburn & Hubert de Givenchy

Diffusion du jeudi 7 février 2019 Durée : 3min

Hubert Taffin de Givenchy, 26 ans, vient de poser son verre. Il corrige le dessin d’une nouvelle robe. Décidément l’année 1953 aura été incroyable pour lui. Lors de son voyage à New York, il a rencontré celle qui allait devenir son égérie et son amie fidèle : Audrey Hepburn.

Elle adore ce qu’il fait et elle a décidé de privilégier les robes de ce couturier Français de talent dont la maison n’a qu’un an. On la verra porter les tenues de Givenchy dans Diamant sur canapé, Ariane ou encore Sabrina, qui vaudra au film l’oscar des meilleurs costumes. Givenchy est donc au firmament. 

Un trajet étonnant pour ce garçon issu né à Beauvais et qui aurait dû faire la carrière de notaire que ses parents avaient imaginé pour lui. Il a choisi la mode. Repéré par Dior, chaperonné par Balenciaga, il a fait un sacré chemin depuis son entrée aux Beaux-Arts. Il est devenu « l’enfant terrible de la mode » parce qu’il a été l’un de ceux qui ont cassé les codes habituels avec son ami Christian Dior. Givenchy sera l’inventeur de la blouse Bettina, une collection de tenues indépendantes les unes des autres qui a permis aux femmes chics de se vêtir de tenues indépendantes les unes des autres, et donc d’être créatives. 

Givenchy continue de dessiner. Il ne le sait pas encore mais il habillera Jackie Kennedy, Greta Garbo et tant d’autres. Il lancera les parfums Givenchy, et là encore Audrey Hepburn sera fidèle et sera la première star à prêter son visage à un parfum, l’interdit, qui lui est d’ailleurs dédié. Universel, Givenchy parcourra le monde, suivant ses coups de cœur, embauchant une hôtesse de l’air martiniquaise pour ses défilés, et devenant l’un des premiers créateurs de mode à faire défiler des mannequins des quatre coins du monde. Personnalité de l’année 1979, il va aussi dessiner des timbres pour la Poste, avant de consacrer une fortune à la sauvegarde du Potager du roi à Versailles. Hubert de Givenchy vient de terminer son dessin. Il a écrit en bas « Une robe doit suivre le corps d’une femme, et non l’inverse ». Tout son génie est dans cette phrase. Il quitte le salon. Il quittera la maison qu’il a fondée en 1995 avant de quitter le monde en 2018, non sans avoir fait de son nom, l’un des plus glorieux du luxe Français.