Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Henri Salvador.
Henri Salvador. © Getty - Julien Hekimian

2001, Henri Salvador reçoit la médaille d’or de l’Académie Française

Diffusion du mardi 25 septembre 2018 Durée : 3min

Henri Salvador fait partie de notre histoire musicale collective. Il demeure l’un des grands talents francophones de la musique du XXe siècle, et pourtant c’est au début du XXIe qu’Henri Salvador a vendu le plus de disques avec, notamment, l'album "Chambre avec vue".

Quelle année pour Monsieur Salvador. Il vient de recevoir la médaille d’or de l’Académie Française. Belle récompense pour cet amoureux des mots et des notes. Il ne le sait pas encore, mais il recevra deux victoires de la Musique cette année-là, en plus de la Victoire d’Honneur de 1998

Que voulez-vous, il y a des talents comme ça, qu’on aime passionnément entendre… « Je voudrais du soleil vert, des dentelles et des théières, des photos de bord de mer, dans mon jardin d'hiver » Henri Salvador est de ces talents là. Henri Salvador, né le 18 juillet 1917 au 19 rue de la Liberté à Cayenne en Guyane. Clovis, son père, est percepteur. Il est aussi violoniste amateur et transmet le goût de la musique à son gamin. Un gosse timide mais qui va bien vite découvrir que son arme c’est ce rire absolument unique. En 1929, la famille Salvador quitte la Guyane pour Paris. Objectif ? Offrir les meilleures études possibles au plus jeune, Henri, qu’on destine à la médecine. Énorme déception, Henri fait l’école buissonnière. Depuis qu’il a découvert le Jazz à l’âge de 15 ans, il ne vit que pour la musique et pour le spectacle. Grâce à sa tante Léona, artiste de cabaret, il apprend la musique. Son frère aussi. Et voilà les deux frères sur scène au grand dam de leur père. La Guerre interrompt tout ça en 1939. Déserteur, Henri est rattrapé et placé sur le front nord. Il reviendra à Paris avec les troupes de la débâcle. 

En 1947, il devient chanteur vedette à Bobino. Les succès seront nombreux, avec Zorro est arrivé, ou encore le travail c’est la santé « Le travail c’est la santé, rien faire c’est la conserver. Les prisonniers du boulot n’font pas de vieux os ». Il ne s’applique pas le conseil à lui-même. On le voit au cinéma. Il double. Et surtout il compose et écrit des dizaines de chansons. Après une rude éclipse dans les médias dans les années 80 et 90, il revient encore plus fort, en l’an 2000. Grâce à son talent mêlé de celui de Keren Ann et de Benjamin Biolay. L’Album « Chambre avec vue » se vendra à plusieurs centaines d’exemplaires. Henri Salvador est mort en 2008 à l’âge de 89 ans après avoir eu le temps de constater, qu’un talent comme le sien ne connait ni l’âge, ni l’usure du temps.