Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Marie Curie
Marie Curie © Getty

À Joinville, Marie Curie fait passer des radios aux poilus blessés

Diffusion du lundi 8 janvier 2018 Durée : 4min

À Joinville on a soigné nos poilus blessés au front. Soignés par une femme passionnante à qui l’humanité doit beaucoup, et qui est venue ici pour aider à soigner. Cette femme c’est Marie Curie.

Joinville, pendant la Grande Guerre. Marie Curie manipule avec soin les membres d’un soldat blessé, elle est à l’ouvrage dans l’une de ces voitures de sa conception et qu’on appelle donc une « petite curie ».
C’est une voiture banale, équipée pour faire des radios le plus près possible du champ de bataille, pour éviter de déplacer les blessés trop longtemps. Marie Curie a réussi à mobiliser des fonds pour le financement de ces voitures, elle a même passé son permis de conduire pour pouvoir en piloter une, et on la voit souvent sur le front. Elle est pleinement engagée dans l’effort de guerre Français, elle, la double prix Nobel, qui est née de l’autre côté de l’Allemagne, en Pologne, à Varsovie. Maria Sklodowska de son nom de jeune fille, est née le 7 novembre 1867.
Elle se passionne très tôt pour les sciences, et elle met à leur service son énorme intelligence et son sens absolu du travail. Fille d’une famille désargentée, elle n’arrive pas à avancer tant les hommes lui mettent de bâtons dans les roues. Elle tente alors la France qui lui semble être plus ouverte. Très douée, elle se voit confier une étude sur l’aimantation de l’acier qui l’amène à rencontrer Pierre Curie, un spécialiste. Irène Curie vient d’entrer dans la voiture radiographique, elle a 18 ans, elle aussi recevra le prix Nobel de chimie dans quelques années.
Elle est le fruit des amours nées de la rencontre entre Marie et Pierre Curie. Ils se sont mariés. En 1896, Marie découvre la radio activité naturelle. Rejointe dans ses recherches avec son mari, ils découvrent ensemble le radium et le polonium, baptisé en mémoire du pays de naissance de Marie. Prix Nobel de physique en 1903, prix Nobel de chimie en 1911, elle devient célèbre dans le monde entier, même si ses recherches vont en quelque sorte lui coûter la vie. Les matériaux employés pour ses expériences sont nocifs, elle ne le sait pas. Elle mourra le 4 juillet 1934 d’une leucémie due à ces manipulations nocives.
En cette année 1916, elle n’en n’est pas là, un autre blessé arrive Marie Curie se redresse. Elle continue à œuvrer pour l’humanité.