Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

La fontaine des 4 dauphins à Aix-en-Provence
La fontaine des 4 dauphins à Aix-en-Provence © Getty

Aix-en-Provence et celui qui pensait être roi

Diffusion du lundi 29 janvier 2018 Durée : 5min

Aix-en-Provence, capitale du Comté de Provence, est une des plus belles villes de France. C'est aussi l’histoire étonnante d’un homme qui a pensé être le fils caché et survivant d’un roi de France. Giannino Baglioni a imaginé devenir roi de France jusqu’à ce qu’il arrive à Aix où il a été arrêté.

Aix-en-Provence, est un tableau vivant qui mêle les envies d’une ville d’aujourd’hui et la beauté héritée du passé. C’est une des plus belles villes de France aux plus chouettes couleurs de la Provence. C’est devant cette cité déjà fort ancienne que s’est présenter l’homme qui voulait être roi : Giannino Baglioni.

Paris, 19 novembre 1316

Ce jour-là un enfant de 5 jours à peine meurt. C’est Jean 1er roi de France le Fils de Louis X le Hutin, ce qui voulait dire le querelleur. Un homme pas facile mort d’un chaud froid à l’âge de 25 ans. Époux de la reine Clémence de Hongrie, il n’a donc pas eu le temps de connaître son fils né quelques temps après sa mort et qu’on a du coup appelé Jean le Posthume. 

Le petit roi n’ayant pas d’héritiers, et pour cause, la couronne est passée à ses oncles qui n’ont pas eu de garçons. Edouard roi d’Angleterre a prétendu devenir roi de France, descendant par sa mère de Philippe le Bel. Sauf que du coup la France devenait anglaise ! Alors Philippe de Valois, neveu de Philippe le Bel est devenu roi de France sous le nom de Philippe VI en s’appuyant sur la loi salienne ou salique, très vieille loi qui prétendait qu’on ne pouvait pas transmettre une terre par les femmes. C’est cette affaire de succession qui a déclenché l’épouvantable Guerre de 100 ans. 

En Provence, en 1358, devant le gouverneur d’Aix-en-Provence, médusé, un garçon nommé Giannino Baglioni, prétend justement être Jean 1er. Le gouverneur aixois l’écoute affirmer que, Marie de Carsy, sa mère, était nourrice du petit roi et avait elle-même un fils. On aurait interverti les deux enfants à la naissance, pour protéger le jeune roi d’un empoisonnement. Et Baglioni de montrer tout un fatras de parchemins qui, selon lui, prouvent que celui qui est mort était le fils de la nourrice et que lui est bel et bien le roi de France. Ça ne suffira pas loin de là. Son périple de prétendant au trône de France s’arrête net à Aix. Il est emprisonné et transféré à Naples où il finit ses jours, oublié de tous en 1362. 

De son histoire naîtra l’immense succès de la saga historique de Maurice Druon, parue en 1955, et qui s’appelle « les rois maudits ». Elle a donné la passion de l’histoire à des milliers de gens et continue encore et toujours à rappeler l’essentiel : l’histoire n’est pas un enchevêtrement de dates mais bel et bien une succession de vies d’êtres humains avec leurs envies, leurs choix et peut être même : leur destin.