Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Splendide vue de Biarritz.
Splendide vue de Biarritz. © Getty

Au Pays Basque, Biarritz séduit une impératrice, Saint-Jean-de-Luz marie un roi

Diffusion du jeudi 14 juin 2018 Durée : 5min

Biarritz, véritable joyau, a été le coup de cœur de l’impératrice Eugénie, femme de Napoléon III. Biarritz offre une balade étonnante entre histoire et plage. Pas loin, détour par un moment historique : Le mariage de Louis XIV.

Saint-Jean-de-Luz. Eté 1660. La ville est encore loin d’être la magnifique destination touristique de la Province du Labourd en Pays basque. On n’y trouve pas encore les beaux hôtels, la plage et ses rouleaux ni même le jardin botanique. On y voit, en revanche déjà pas mal de commerce en ce milieu du XVIIe siècle. Il faut dire que le village de pêcheur du Moyen Âge est devenu un port important. Hardis, les pêcheurs basques sont partis fort loin, autour de Terre-Neuve, pour pêcher la morue. Quelques-uns se sont même lancés comme corsaires. Du coup, en cette année 1660, Saint-Jean-de-Luz est assez importante pour vivre le mariage du siècle : celui de Louis XIV, roi de France et de Navarre avec Marie Thérèse d’Autriche, infante d’Espagne sa cousine. 

Mariage qui solde des siècles de conflits entre France et Espagne. Le jeune roi est arrivé à Saint Jean accompagné de toute la Cour. Il a rejoint l’infante d’Espagne sur l’île aux faisans, au milieu de la Bidassoa, la rivière qui sert de frontière entre France et Espagne. De retour à Saint Jean, les deux futurs mariés ont vécu chacun dans une maison différente en attendant leur mariage. Les deux demeures existent toujours d’ailleurs. Louis XIV a gâté sa femme, lui envoyant des cadeaux. Il aime éblouir, même une future femme qui est loin de lui avoir tapé dans l’œil. Elle n’est pas jolie et ne semble pas très intelligente. Marie Thérèse, elle, est tombée raide dingue de son futur mari. 

Et tous ces cadeaux l’ont persuadée que lui aussi est tombé amoureux d’elle. Et cela Marie Thérèse en rend grâce à dieu ce 9 juin 1660 face au maître-autel de l’Eglise de Saint-Jean-de-Luz. Mariée ! Et amoureuse ! La nuit de noce le mariage est aussitôt consommé et plusieurs fois. Marie Thérèse est heureuse. Détrompée rapidement par les tromperies de son royal mari avec toutes les belles de la Cour y compris ses dames d’honneur mourant d’ennui à Versailles, gageons que Marie Thérèse reine de France, aura souvent repensé à la beauté lumineuse de ses amours fantasmées : Saint-Jean-de-Luz.