Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Un portrait de St Nicolas
Un portrait de St Nicolas © Getty

Aujourd’hui, la Saint-Nicolas

Diffusion du mercredi 6 décembre 2017 Durée : 5min

Le 6 décembre, en Lorraine, en Alsace, Bourgogne, Franche Comté, dans les Hauts-de-France mais aussi en Belgique, au Luxembourg ou dans les Pays bas on fête la Saint-Nicolas. Retour sur l’histoire de ce personnage et les traditions qui l’entourent.

La Saint-Nicolas, dans l’est et le nord de la France, en Belgique, aux Pays Bas, au Luxembourg, en Italie, dans une partie de l’Allemagne, mais aussi en Russie, les enfants attendent avec impatience. C’est un jour important que le 6 Décembre puisque c’est la Saint-Nicolas. Une tradition séculaire qui vient d’ailleurs de faire l’objet d’une demande de classement au patrimoine immatériel de l’UNESCO.

Le Saint-Nicolas c’est le protecteur des enfants, si vous leur en parlez ils vous raconteront comment le Saint-Nicolas a sauvé trois petits enfants qui s’étaient perdus, se sont réfugiés chez un boucher pas très sympa puisqu’il les a tués et les a cuisinés pour les servir à ses clients. Le Saint-Nicolas est passé dans le coin et sachant ça, il a demandé du p’tit salé au boucher en mode « mon petit pote je sais bien ce que tu as fait ». Complètement flippé le boucher s’est enfui, et Saint-Nicolas a ressuscité les petits enfants.

On le reconnait facilement, bien que fêté de manière laïque le plus souvent, il est habillé comme les évêques d’autrefois, avec une mitre sur la tête et une crosse à la main. Chaque année, il revient à dos d’âne pour récompenser les enfants qui ont été sages toute l’année… enfin presque… enfin 15 jours c’est déjà pas mal ! Il les récompense avec des friandises. Pour donner un coup de main, on prépare un verre de lait pour le Saint-Nicolas et une carotte pour l’âne, il est bien rare de les retrouver intacts. Saint-Nicolas ne voyage jamais seul ! Il est toujours accompagné de son exact contraire.

En Belgique, dans les Pays Bas, c’est Schwartzepetter, dans l’Est c’est le Père Fouettard. Tenez zoomons sur le père fouettard, il est vêtu d’une mauvaise tenue de toile, il a les cheveux hirsutes, la barbe sale, les yeux noirs, il vibre de méchanceté, et lui, son boulot, c’est de punir les enfants qui n’ont pas été sages, on les voit, frémissants de peur à l’idée que le père Fouettard ne sache les bêtises qu’ils ont faites. Bien loin d’être une tradition kitch, cette belle fête est pleine de sens et elle offre de belles valeurs aux enfants. Saint-Nicolas c’est le bien, le père Fouettard c’est le mal et les deux vont toujours de pair, manière de montrer très tôt aux enfants, qu’il y a une différence entre le bien et le mal, et travers le bonbon que leur donne Saint-Nicolas, on leur montre que dans la vie on est toujours récompensé à faire le bien.