Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Le roi Dagobert
Le roi Dagobert © Getty

Le bon roi Dagobert a existé et vécu à Clichy

Diffusion du lundi 13 novembre 2017 Durée : 5min

Direction l’Ile de France et Clichy-la-Garenne, ville fort ancienne qui fut, un temps, si étendue qu’elle atteignait les portes de Paris. C’est là qu’a vécu le célèbre bon roi Dagobert il y a quasiment 1500 ans.

Clichy-la-Garenne par exemple, 309 hectares, 60 000 habitants dans les Hauts-de-Seine et pourtant Clichy c’est un gros village. L’endroit est au moins aussi vieux que l’énorme voisine Paris puisqu’on trouve des traces dès, l’époque gallo-romaine et « Clippiaco » est mentionnée dès le VIIe siècle. A l’époque, l’endroit s’étend tout autour de Paris, couvre Montmartre, la forêt de Rouvray et borde même le Louvre, c’est limite si Paris n’est pas banlieue de Clichy.

Dagobert a habité Clichy

Né vers l’an 602, il a longtemps habité dans son palais de Clichy. Côté histoire, on est loin de ce bon bonhomme un peu perdu que nous décrit la chanson. Un grand roi que ce Dagobert, d’abord il a fait des études, il a appris l’Histoire, le latin et évidemment le maniement des armes. Il est aussi manuel le petit Dago, un passionné d’ébénisterie, c’est son hobby. Adulte il succède à son père Clovis II, on a toujours son trône à la Bibliothèque Nationale à Paris. Il maintient le royaume des Francs, empêche la division, notamment en liquidant son oncle Brunulphe, mais il n’est pas aussi cruel que sa grand-mère Frédégonde qui a fait tuer sa belle-famille.
Il est aidé de Saint- Eloi de Noyon, son ministre des finances, bref pas trop de sang, du boulot, ce qui fait que, selon les critères du temps, c’est un bon roi, il faut dire que c’est le dernier mérovingien qui bosse. Après lui viendront les rois fainéants et les maires du palais, mais alors… le rapport avec la chanson ? On ne sait pas trop, encore que Wulfram de Strasbourg, un écrivain du VIIIe siècle, nous dit qu’il était myope et qu’il est arrivé que Dagobert, ne voyant pas le tapis royal, se prenne les pieds dedans et s’étale de tout son long ! D’autres disent qu’il était distrait et mettait réellement parfois ses braies à l’envers. Tous confirment qu’il aimait bien rire et qu’il était bon vivant. 1500 ans après nos gamins connaissent bien la chanson du roi Dagobert, qu’ils continuent à la chanter comme nous avant eux : « le bon roi Dagobert a mis sa culotte à l’envers ».